Newvelle : Dave Douglas, Elan Mehler « If There Are Mountains »

Les compositions de Dave Douglas sont généralement à la fois très simples et très précises. Cette rigueur est en fait libératrice pour le musicien, car le point de départ est totalement clair. Comme une correspondance avec la forme du haïku : "Commencez ici. Sautez".

Newvelle : Dave Douglas, Elan Mehler « If There Are Mountains »
Dave Douglas & Elan Mehler, © Anna Yatskevich / Newvelle

J'avais proposé à Dave Douglas de venir enregistrer pour Newvelle Records dès la création du label. Dave Douglas avait mis quelques haïkus en musique au début des années 2000, et nous avions repris une de ces chansons - Village of No Bells - lors d'un concert que nous avons donné ensemble à Denver. J'ai adoré la façon dont Dave Douglas a raconté une histoire parallèle à ces courtes lignes du poète Basho du 17ème siècle, amplifiant le message mais le retournant aussi.

Village de No BellsVillage of no bells
Basho
(composition : Dave Douglas)

Village sans cloches Village of no bells
Soirées de printemps Spring evenings
Que faut-il écouter ? What's to listen for ?

Malgré ma méconnaissance de la poésie japonaise, j'ai commencé à lire des haïkus et à chercher un déclic qui m'inspirerait des idées de composition. C'était difficile. Je m'attendais à ce que ce monde de poèmes japonais anciens génère des images et des gestes qui seraient fertiles pour l'exploration musicale. Les haïkus, à mes oreilles non éduquées, étaient souvent quotidiens et d'une étonnante actualité. Inspiré par la foi de Dave Douglas en moi, je passais des semaines à lire des recueils, me sentant complètement perdu. Et puis, j'ai trouvé mon étincelle :

Même un courant sans nomEven a Nameless Stream
Yosa Buson
(composition : Elan Mehler)

Les pluies de mai May rains
Même un flux sans nom Even a Nameless Stream
est une chose effrayante Is a frightening thing

J'ai entendu ces deux premiers mots, May rains, dans un intervalle ascendant d'une quinte. Une certitude et un signe avant-coureur, et le reste de la composition ont suivi en quelques minutes… J'ai adoré construire ces compositions à partir de ces codes d’entrée. C'était comme la clé d'un monde secret. Lorsque j'ai entendu ce que Dave Douglas avait composé lors de notre première répétition, cela m'a fait tourner la tête (et remettre sur l’ouvrage mes propres mélodies). Dave Douglas est bien connu dans certains milieux pour ses écritures sophistiquées, mais pas de la façon dont on s'y attendrait. Il y a un mouvement dans la musique improvisée vers la composition trop élaborée. La mesure mixte, la composition minutieuse, le contrepoint élaboré et les grands changements de style sont monnaie courante. En revanche, ici il est allé vers l’épure. 

On vous a vu partirWe Saw You Off
texte de Saigyo
(composition : Dave Douglas)

Nous vous avons vu partir We saw you off
et en revenant à travers les champs And returning through the fields
je me suis dit, la rosée du matin a mouillé mes manches I thought, Morning dew had wet my sleeves
Mais c'étaient des larmes But it was tears

Avec ton chantWith your Singing
texte de Basho
(composition : Dave Douglas)

Avec ton chant, je me sens plus seul que jamais With your singing make me lonier than ever
Toi l'oiseau solitaire You solitary bird
Coucou de la forêt Cuckoo of the forest

Quel groupe incroyable nous avons réuni pour ce disque ! John Gunther, Dominique Eade, Simón Willson et Dayeon Seok ont des perspectives et des voix singulières, et c'était une leçon d'humilité de voir comment ils se sont lancés dans ces pièces. Ce groupe a fusionné autour du concert initial à Denver en 2018. Dave Douglas et Dominique Eade se connaissaient depuis de nombreuses années. Je venais de rencontrer Dominique Eade lors d'un concert de Lee Konitz, et nous avons ensuite joué en duo. Dominique Eade est un peu une légende dans les environs de Boston. Elle a été un mentor et un professeur pour beaucoup, sinon la plupart, des chanteurs de ces dernières décennies, et ses années de travail avec Ran Blake sont un ravissement permanent.

S'il y a des montagnesIf There Are Mountains
Santoka Taneda
(composition : Dave Douglas)

S'il y a des montagnes If there are mountains
Je regarde les montagnes I Look at the mountains
Les jours de pluie On rainy days
J'écoute la pluie I Listen to the rain

Printemps, été, automne, hiver Spring, Summer, Autumn, Winter
Demain aussi , ce sera bien Tomorrow, too, will be good
Ce soir aussi, est bien Tonight, too, is good

Le courant de printempsThe Spring Current
texte de Buson
(composition : Elan Mehler)

Le traverser en pataugeant Wading through it
Ses pieds se sont embourbés Her feet muddied
Le courant de printemps The spring current

Travailler sur ces pièces m'a fait penser à l'un de mes poètes et auteurs-compositeurs préférés, Adam-McBride Smith. Adam a un réel don pour les représentations naturelles évocatrices. J'avais mis en musique un de ses poèmes, Here on the Plains, pour un projet que nous avons lancé ensemble en 2010. Je savais qu'il serait parfait pour ce groupe. Une fois que j'ai commencé à le bricoler, j'ai demandé à Adam-McBride Smith de travailler sur quelque chose de nouveau, et il a écrit les paroles de Wolf Orchard.

Le verger du loupWolf Orchard
texte d'Adam McBride-Smith
(composition : Elan Mehler)

Dans les rêves de vergers In orchard dreams
L'ouvrier est parti The hired man's gone
Et les chiens font profil bas And the hounds lie low

Comment grimpe l'herbe dorée How the gold grass climbs
Dans les rêves de vergers In orchard dreams

Dans les rêves de vergers In orchard dreams
Comme le froid gèle les citrons verts How the cold frost limes
Le fil de fer s'entrecroise The wire bound cross
Et des couronnes de digitales And foxglove crowns
aux poutres sans fruits The fruitless beams

Maintenant, le froid garde le temps Now the cold keeps time
Scènes de désordre Disordered scenes
Et rêves sans bottes And bootless dreams

L'homme est parti Man's gone
Et les loups se couchent And wolves lie
Dans les rêves de vergers In orchard dreams

Ici, sur les plainesHere on the Plains
texte d'Adam McBride-Smith
(composition : Elan Mehler)

Par la fenêtre Through the windows
Nous regardons le vent souffler We watch the wind blow
Des briseurs d'argent à travers les champs en été Silver breakers through the summer fields
Les ombres des nuages d'orage Storm-clouds' shadows
Silos à hirondelles Swallow silos
Maisons et haies Homes and hedgerows
Hommes, aux harpons! Man the harpoons !

Ici, dans les plaines, nous nous réveillons Here on the plains we wake
Pour trouver un souffle d'air salé To find the air grown salty
Notre discours est encore salé Our talk saltier still
Entrelacé avec des civilités de courtoisie, Interlaced with courtly pleasantries,
Et des diphtongues périlleuses des langues de l'ancien monde And perilous diphtongs from old world tongues
Nos mains p rendraient presque Our hands would almost
Le manche de la charrue pour une quille Mistake the plow handle for keel
Et nous allons navigue au large And we go sailing off
Dans les vagues sans fin de l'herbe Into the endless waves of grass

L'émotion qui m'envahit en réécoutant le disque, presque un an après notre sortie du studio, est la gratitude. J'écris ces notes en juin 2020, et le monde se sent TRÈS fragile et effrayant. C'est un tel baume, de se sentir reconnaissant. De se sentir connecté avec ces poètes, ces musiciens, la musique, la communauté Newvelle, Marc Urselli et notre havre du East Side Sound, les artistes et photographes qui nous prêtent leurs œuvres chaque année... Tout cela se transforme en quelque chose de plus grand et se déclenche un soir comme celui-ci, comme un énorme cadeau. Elan Mehler
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)