Matthew Tavares & Leland Whitty - Visions

“Visions” qui paraît chez Mr. Bongo, est le nouvel album de deux des fondateurs de BadBadNotGood, Matthew Tavares et Leland Whitty.

Matthew Tavares & Leland Whitty - Visions
Leland Whitty & Matthew Tavares, © Amanda Hicks

Lauréats des Grammy Awards, les producteurs se produisent et écrivent de la musique ensemble depuis une dizaine d'années. Ils ont acquis une renommée internationale avec leur groupe BadBadNotGood et le récent single solo "SelfPortrait" de Matthew Tavares, a été acclamé par des professionnels tels que Gilles Peterson et Benji B. "Visions" est le dernier résultat de leur partenariat incroyablement fructueux.

Enregistré à Toronto, il a été produit par Matthew Tavares et Leland Whitty - Matthew s'occupant également du mixage et des arrangements de l'album. Après une période d'écriture de trois semaines, il a été joué dans son intégralité en une session de studio continue ; presque tous les morceaux de l'album sont des premières prises. Matthew Tavares est au piano et à la guitare, Leland Whitty au saxophone et à la flûte. La section rythmique de Julian Anderson-Bowes à la basse et de Matthew Chalmers à la batterie les complète. Ils forment un collectif grandiose et se produisent au meilleur de leur talent.

Du point de vue conceptuel, cet album est un mélange de compositions et d'improvisations libres. Ils sont les seuls compositeurs, mais avec quelques morceaux improvisés collectivement, il y a aussi une dynamique de groupe qui parcourt l'album. 

Le résultat est un mélange sublime de jazz moderne, de musique classique impressionniste et d'arrangements à la Arthur Verocai. C'est un son qui est difficile à dater ; il est certainement du présent mais il rappelle aussi un classique perdu. Tout comme le processus de sa création, l'expérience d'écoute optimale pour "Visions" est dans son intégralité.

En tant qu'œuvre cohérente, il attire l'auditeur avec des vagues d'intensité et des crescendos qui le ramènent à la sérénité - il y a à la fois de l'obscurité et de la lumière dans l'arc narratif de l'album. Il y a aussi de la brutalité et de l'honnêteté dans la musique, qui donne l'impression d'être une offrande intensément personnelle et intime.
(extrait du communiqué de presse)