Lori Sims, Andrew Rathburn, Jeremy Siskind - Impressions of Debussy

“Impressions of Debussy”, qui sort chez Centaur Records, juxtapose les originaux du compositeur interprétés par Lori Sims avec des arrangements des mêmes pièces imaginés par Andrew Rathbun et Jeremy Siskind.

Lori Sims, Andrew Rathburn, Jeremy Siskind - Impressions of Debussy
Jeremy Siskind & Andrew Rathbun, © Mark Niskanen

"Debussy a accompli quelque chose qui arrive très rarement, et pas dans toutes les vies : Il a apporté au monde un nouveau type de beauté". a écrit Alex Ross, du New Yorker. Stephen Walsh, l'un des plus récents biographes du compositeur français Claude Debussy (1862-1918), a décrit le moderniste comme "un ennemi de toujours des règles", affirmant que sa musique évocatrice est l'expression d'un "génie anti-doctrinal, un refus d'être tyrannisé par l'histoire". 

“Impressions of Debussy” est un album dans cet esprit, une exploration kaléidoscopique des Préludes emblématiques du compositeur. Il rapproche les partitions originales interprétées par la pianiste classique Lori Sims et les arrangements d'une imagination remarquable interprétés par le duo de jazz composé du saxophoniste Andrew Rathbun et du pianiste Jeremy Siskind . “Impressions of Debussy” - produit par Judith Sherman, lauréate d'un Grammy Award, présente une sélection des deux livres des Préludes, avec neuf originaux juxtaposés à neuf arrangements. 

Cette musique, composée de 1909 à 1913, a influencé des artistes célèbres, d'Olivier Messiaen et Pierre Boulez à Duke Ellington et Bill Evans, et pratiquement tous les musiciens du 21e siècle ont pris quelque chose de Debussy, qu'ils le réalisent ou non. Influencé non seulement par Bach, Chopin et Wagner, mais aussi par le gamelan javanais, les estampes japonaises et la poésie symboliste de Mallarmé, Debussy n'était pas moins révolutionnaire que Stravinsky, pas aussi extraverti et pourtant tout aussi radical - sur le plan harmonique, formel, textuel et atmosphérique. De plus, l'art de Debussy est aussi surprenant, beau et intemporel pour le profane qu'il est fascinant et inspirant pour des musiciens créatifs comme Rathbun, Siskind et Sims.

La collaboration entre Jeremy, Andrew et moi est le résultat d'un "mariage arrangé", l'entremetteur étant le directeur exécutif émérite du Gilmore International Keyboard Festival, Daniel Gustin", explique Lori Sims dans les notes de pochette de “Impressions of Debussy”. "J'ai conçu le projet d'interpréter les deux livres des Préludes de Debussy au festival, tandis que Dan a eu l'idée novatrice de me faire jouer le Livre I lors du premier concert, puis de faire jouer Andrew et Jeremy des improvisations sur un ensemble de Préludes le lendemain et de compléter le sandwich Debussy le troisième jour, en interprétant le Livre II. Ce genre d'idées peut soit avoir un succès fou, soit échouer lamentablement ; non seulement toutes les places se sont vendues, mais suffisamment de spectateurs nous ont encouragés à produire un enregistrement que nous avons en fait décidé de faire". L'album qui en résulte comprend des morceaux aussi ravissants que Des pas sur la neige, Feuilles mortes et Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir.

Debussy a ajouté les titres à la fin de ces partitions, cherchant à rendre ses descriptions suggestives plutôt que prescriptives. Bien que les Préludes - et d'autres œuvres de Debussy, comme son chef-d'œuvre orchestral La Mer - soient souvent considérés comme impressionnistes, le compositeur a voulu qu'ils soient "une transposition émotionnelle de ce qui est invisible", écrit-il, "les mystérieuses correspondances entre la nature et l'imagination". Leurs mélodies au souffle long sont idéalement interprétées par un instrument à vent tel que le saxophone soprano de Andrew Rathbun. Précédemment,, Rathbun a adapté les mélodies pour piano de Maurice Ravel et de Federico Mompou sur son album “Renderings”. 

Les rapports du jazz et de la musique classique ont donné lieu à beaucoup de disques "jazzing the classics", des tentatives de croisement qui finissent par n'être ni des poissons ni des oiseaux. Mais “Impressions of Debussy” est une œuvre plus réfléchie et plus artistique. "Il y a un risque certain que les versions jazz de la musique classique ne fassent pas honneur à la pièce originale ou ne soient pas un bon véhicule pour l'improvisation", note Jeremy Siskind. "Mais avec quelque chose comme ça, je veux créer une pièce qui peut se suffire à elle-même. Dans ces arrangements, j'ai senti que rien n'était hors limites, vraiment. Certains, comme Les sons et parfums , peuvent avoir peu à voir avec les originaux tout en respectant la composition. Par-dessus tout, nous nous sommes efforcés de faire une musique convaincante, qu'il s'agisse de conserver une grande partie de l'original ou d'en jeter des morceaux".

Andrew Rathbun ajoute : "Je pense qu'il est intéressant de donner une nouvelle tournure à quelque chose de bien connu par beaucoup de gens. Cela peut susciter une nouvelle curiosité. Surtout quand vous entendez les versions ré-imaginées dos à dos avec les brillantes interprétations des pièces originales par Lori". De même, selon Jeremy Siskind, "pour ceux qui ne connaissent pas les originaux, cet album peut être une introduction à un grand art, qui permet de découvrir Debussy et le monde richement évocateur de sa musique".

Lori Sims

Depuis qu'elle a remporté la médaille d'or au Concours international de piano Gina Bachauer en 1998, Lori Sims s'est produite dans toute l'Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Chine. Elle s'est produite une dizaine de fois au Gilmore International Keyboard Festival en tant que récitaliste, soliste avec orchestre, chambriste et professeur de master-class. Lori Sims a réalisé des enregistrements allant de Bach aux romantiques en passant par les compositeurs américains. Elle est professeur de musique John T. Bernhard à l'université Western Michigan.

Andrew Rathbun

Originaire de Toronto, le saxophoniste-compositeur Andrew Rathbun a été nommé Rising Star dans le référendum DownBeat Critics de 2018. Il a publié 15 enregistrements de sa musique sur des labels tels que Challenge, Fresh Sound et Steeplechase, et s'est produit avec des artistes tels que Kenny Wheeler, Billy Hart et Luciana Souza. L'album de Rathbun pour orchestre de jazz, “Atwood Suites”, a été nominé pour un Juno Award et a conduit Jazziz à le qualifier de "l'un des meilleurs arrangeurs-compositeurs d'aujourd'hui". Il est membre de la faculté de l'université Western Michigan.

Jeremy Siskind

Jeremy Siskind a fait ses débuts professionnels en juxtaposant les Études de Debussy avec des standards de jazz au Weill Recital Hall du Carnegie Hall. Deux fois lauréat de l'American Pianists Association et lauréat du Concours international de piano jazz de Nottingham, il est un interprète, compositeur et enseigne au Fullerton College de Californie. Son prochain album de piano solo, “Perpetual Motion Etudes”, le met en scène dans des compositions et des improvisations.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)