Le saxophoniste Yusef Lateef est mort

Le saxophoniste de jazz Yusef Lateef est mort ce lundi 23 décembre des suites d'un cancer de la prostate à l'âge de 93 ans. Il est l'un des pionniers de l'introduction de la musique world dans le jazz, notamment en incorporant des instruments orientaux.

Le saxophoniste Yusef Lateef est mort
Le saxophoniste et flûtiste Yusef Lateef s'est éteint à l'âge de 93 ans. (©Jan Persson/Lebrecht Music & Arts/Corbis)

Le musicien et compositeur de jazz américain Yusef Lateef est mort ce lundi 23 décembre à son domicile dans le Massachusetts. Il est décédé des suites d'un cancer de la prostate à l'âge de 93 ans. De son vrai nom William Emanuel Huddleston, il a changé son nom en Yusef Lateef après s'être converti à l'islam. Il était un des premiers à introduire de la world music dans le jazz, utilisant différents types de flûtes et d’instruments à vent.

Né en 1920 dans le Tennessee, Lateef déménage à Détroit où il fait la rencontre de nombreux musiciens de la scène locale. Dès l'âge de 18 ans, il part en tournée avec différents groupes de swing et intègre rapidement le Dizzy Gillespie Orchestra en 1949. Il change son nom à partir des années 50 et forme son propore quintette. Il part s'installer à New York et rencontre différents grands noms du jazz, dont Charles Mingus, Cannonball Aderley, Donald Byrd et Miles Davis.

En 1957, le label Savoy Records publie son premier album en tant que soliste, puis enchaîne les enregistrements avec New Jazz Records. Il commence à s'imposer en tant que leader charismatique avec les disques Into Something et Eastern Sounds. Petit à petit, sa fusion de la musique du monde avec le jazz commence à marquer les esprits, à tel point qu'elle influencera jusqu'à John Coltrane. Il incorpora également des éléments du soul et du gospel à sa musique. Il fonde son propre label, Yal Records, en 1992. Il est aussi l’auteur de l’African American Epic Suite, pièce pour orchestre et quartet évoquant l’affranchissement des esclaves aux Etats-Unis. Parmi ses derniers disques, Influence, sorti en 2005, a été enregistré avec Lionel et Stéphane Belmondo.