Le rideau tombe pour le City of London Festival

Le festival de la ville de Londres- City of London Festival- permettait chaque année à de nombreux mélomanes d’apprécier quelques 200 évènements organisés autour de la musique. Une déclaration a été publiée le lundi 11 avril, annonçant sa suppression définitive par manque de financement.

Le rideau tombe pour le City of London Festival
London Symphony Orchestra in Trafalgar square © See Li/Demotix/Corbis

Chaque été, et ce depuis 1962, le City of London Festival invitait durant trois semaines des musiciens et interprètes à venir se produire dans toute la ville de Londres. Du jazz au cabaret en passant par la musique classique, ce festival sélectionnait annuellement des artistes venus du monde entier, comme par exemple Melvyn Tan et le T’ang Quartet ou encore des représentations exceptionnelles du l’Orchestre Symphonique de Londres (le célèbre LSO).

Le projet n’était pas uniquement axé sur la musique, mais aussi sur l’art en général, puisque se déroulait également durant ces trois semaines estivales, une parade des enfants, exhibant à travers toute la ville leurs travaux artistiques ou encore des costumes.

Néanmoins, après consultation auprès de leur plus gros donateur la Corporation of London, la suppression a été confirmée. La nouvelle direction du festival avait pourtant évoqué, lors de sa nomination en 2014, sa volonté de diversifier tant le public que les artistes participant à l’évènement, et semblait confiante quant à l’élargissement de l’audience qui insufflerait alors une nouvelle dynamique.

En effet, il était de plus en plus difficile pour le festival de susciter des donations à la hauteur de l’engagement financier qu’il requerrait chaque année. Le financement total s’élevait à hauteur d’environ £1,5 millions (soit environ 1 880 000 euros) et la Corporation of London apportait un soutient d’environ £350 000 chaque année (environ 440 000 euros). Le climat évènementiel de l'année 2016 n’a pas non plus été en faveur du City of London Festival puisque la ville a également financé trois projets d’ampleur, à savoir le 400e anniversaire de la mort de Shakespeare, le 350e anniversaire du grand incendie de Londres, et le Lord Mayor’s Show.

Enfin, ces coupures de budget se justifieraient également par l’élaboration d’un projet pharaonique, estimé à hauteur de £280 millions, visant à doter la ville de Londres d’une salle de concert spectaculaire, dédiée à la musique classique, dont le financement principal proviendrait de la Corporation of London mais aussi du Musée de Londres.

Sur le même thème