Jazz Trotter : Willeitner, Breinschmid, Jenner - First Strings on Mars

Avec “First Strings on Mars” qui paraît chez Act, le violoniste allemand Florian Willeitner ouvre de nouvelles voies au trio à cordes.

Jazz Trotter : Willeitner, Breinschmid, Jenner - First Strings on Mars
Florian Willeitner, Georg Breinschmid, Igmar Jenner, © Julia Wesely

"Je ne pense pas avoir jamais connu un musicien aussi ouvert aux gens, aux émotions, aux langages musicaux et capable de les faire siens que Florian Willeitner. C'est un très bon violoniste, et je découvre quelque chose de nouveau à chaque fois que je l'entends". Paul Zauner, fondateur et directeur artistique du festival INNtöne .

Dans le passé, le violon dans le jazz pouvait parfois sembler un peu exotique, voire farfelu, mais tout cela a bien changé. La musique classique et le jazz ne sont plus des mondes qui s'excluent ; de nos jours, ils s'enrichissent mutuellement et il est normal que les instruments à cordes occupent le devant de la scène. Le label Act a joué son rôle dans cette transformation, avec des artistes tels que le duo Bartolomey/Bittmann, le radio.string.quartet.vienna et l'incomparable Adam Baldych, autant de pionniers qui ont provoqué le changement de paradigme, et qui continuent de faire évoluer leur musique dans de nouvelles directions.

Et pourtant, comme le dit le violoniste Florian Willeitner de Passau, dans le sud de l'Allemagne, il y a encore beaucoup à faire : "Le potentiel du violon, avec sa polyvalence et ses possibilités kaléidoscopiques de timbre et de texture, est rarement entendu dans les milieux du jazz conventionnel".

Et c'est de là qu'il tire son credo de compositeur et d'instrumentiste : "Je suis fermement convaincu que pour écrire de la musique qui utilise le large éventail de possibilités du violon, il est essentiel de connaître non seulement la tradition classique, mais aussi les nombreuses autres cultures qui mettent en avant les instruments à cordes et dans lesquelles des approches et des techniques uniques ont été développées. Pour intégrer ces différents ingrédients dans un style transculturel qui respecte chacune de ces traditions distinctes c'est ce qui m'inspire".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Florian Willeitner, qui a été l'élève vedette du grand violoniste Benjamin Schmid, a voyagé dans le monde entier et étudié beaucoup de cultures musicales différentes depuis l'âge de 19 ans. Au cours de ses études classiques, achevées en 2017, il a expérimenté de nouvelles façons d'écrire pour orchestre, notamment dans son Concerto pour violon n° 1, qui a été créé au Musikverein de Vienne. Avec son "New Piano Trio", il a passé plusieurs années à affiner cette composition et cette interprétation au croisement des genres. En 2018, il a fondé "Pool of Invention", un collectif international d'artistes. Avec ce collectif, il a concentré ses efforts sur un art transculturel très efficace. Le collectif est un partenaire créatif de festivals de premier plan tels que la Semaine Mozart de Salzbourg, dirigée par Rolando Villazón. 

Avec cet album inaugural sur Act, nous assistons à un premier aboutissement de ces efforts : un projet de trio avec Florian Willeitner et deux musiciens partageant les mêmes convictions. Il s'agit, d'une part, du violoniste Igmar Jenner, qui a fondé l'orchestre à cordes "String Syndicate" pendant sa formation classique à Graz, et qui s'aventure dans des genres tels que le tango et le folklore irlandais. Igmar est membre du quatuor à cordes de radio.string.quartet depuis 10 ans. Son duo avec l'accordéoniste slovène Borut Mori a remporté le prix autrichien des musiques du monde 2010.

Le troisième membre du trio est le légendaire contrebassiste Georg Breinschmid, qui a abandonné son poste permanent à l'Orchestre philharmonique de Vienne parce que d'autres choses étaient plus importantes pour lui : la liberté musicale et ce qu'il appelle "une approche insouciante de la musique". Depuis lors, il s'est ouvert à des genres allant du blues au "wienerlied", et est un pionnier dans la combinaison de compositions et d'interprétations inspirées du jazz avec ce genre particulier d'humour ironique que les Viennois appellent "schmäh".

Nous avons ici le programme parfait pour "une fête de la liberté et de la curiosité musicales", comme Florian Willeitner l'appelle "First Strings on Mars". Et si cela ressemble à une hyperbole, ce n'est pas le cas. Il n'y a jamais eu de trio à cordes avec un tel éventail de sons et de techniques, ni de musiciens capables de répondre aussi facilement aux idées des autres. Tout commence avec le Novemberlicht de Florian Willeitner, à la fois poétique et puissant. Puis nous entendons Fragile de Sting, dans une version qui brise toutes les limites du jeu de cordes ; Reminiscence de Breinschmid, d'une tendreté exquise ; le mystérieux Dark Romance or The Short Life of Mister Gimli Hope de Florian Willeitner ; sa chanson pop folklorique The Green Wind ; la réinterprétation virtuose de Breinschmid de la musique folklorique alpine avec The Swindler et Hochkar ; et enfin un yodel dans lequel les sons de Ho Chi Minh ont été introduits subrepticement.

La mélodie dure de Florian Willeitner Brazil Imported a tout pour plaire : le trio montre la gamme de techniques, de tempi et la variété thématique qui est possible avec leur combinaison de basse, violon, mandoline et soul fiddle (un instrument fabriqué sur mesure par l'ami de Florian Willeitner, le luthier Valentin Kaiser). Et une fois de plus, lorsqu'ils se penchent sur Searching de Georg Breinschmid, ils nous ramènent à l'essence même de cet album : "Notre but en tant que groupe, dit Florian Willeitner, est d'être traditionnel de la meilleure façon possible. Apprendre du passé tout en écrivant pour l'avenir. De repousser les limites de nos instruments. Et d'être les premières cordes sur Mars". Ils sont déjà en bonne voie.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Florian Florian Willeitner (violon, soulfiddle, mandoline, voix)
Georg Breinschmid (basse, voix)
IIgmar Jenner( violon, voix)