Jazz Trotter : Thomas Clausen - Back 2 Basics

En 2006 sort “Back To Basics” - un album de Thomas Clausen qui célèbre l'héritage du trio piano jazz classique avec un répertoire de standards. 15 ans plus tard, le pianiste danois nous offre “Back 2 Basics” chez Stunt, avec le même équipe trio.

Jazz Trotter : Thomas Clausen - Back 2 Basics
Thomas Clausen, Thomas Fonnesbæk et Karsten Bagge, © Søren Damvin

Le pianiste Thomas Clausen, aujourd'hui âgé de 72 ans, n'est pas un nouveau venu dans l'histoire du jazz danois. Il a joué un rôle important dans son développement depuis son arrivée sur la scène au début des années 1970. Au cours des décennies qui ont suivi, il a été membre de groupes importants et s’est forgé des armes en tant que compositeur - travaillant pour des big bands, des chœurs, en passant par la musique de chambre et de la comédie musicale. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

À ce stade de sa carrière, il reste peu de genres auxquels il ne se soit essayé. Il joue du bebop avec Dexter Gordon et Johnny Griffin ; il surfe sur la vague de la fusion pour le dernier album sorti du vivant de Miles Davis ; il collabore avec le vibraphoniste Gary Burton ; et il dirige et enregistre avec son quartet brésilien... 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le trio de Thomas Clausen est une institution du jazz danois. Dans sa première itération avec Niels Henning Ørsted Petersen et Aage Tanggaard dans les années 1980, le jeune pianiste obtient ses premières lettres de noblesse. En 2006, il a formé son quatrième (et actuel) trio avec le bassiste Thomas Fonnesbæk et le batteur Karsten Bagge

Thomas Clausen ne perd pas de temps ni d'énergie émotionnelle à se demander si la musique est moderne ou démodée. Selon ses propres termes, il est "plus intéressé par la qualité - si ça sonne bien et si ça swingue. Je peux passer d'un Debussy à Ellington... prendre un accord de l'un d'eux ou de Bill Evans. Pour moi il n'y a pas de distance entre eux: je crée ma propre synthèse." 

Cet enregistrement a été réalisé pendant une période de confinement, lorsque la Radio Jazz Copenhagen et la Ben Webster Foundation ont ouvert les MillFactory NuVenue Studios pour une série de petits concerts. Sans public certes, mais l’enthousiasme, lui, était bien présent. "Nous avons enregistré sur le grand Steinway D, qui possède des cordes graves extrêmement longues et tellement de profondeur dans le registre aigu qu'il n'est pas nécessaire de jouer beaucoup de notes. On peut sentir chaque note chanter. La musique a été enregistrée comme s'il s'agissait d'un vrai concert, avec les chansons dans l'ordre précis que j'avais prévu et dans le même ordre qu'elles sont présentées sur l'album." 

Thomas Clausen, Thomas Fonnesbæk et Karsten Bagge sont extrêmement à l’aise avec le format du trio. Piano, basse, batterie et quelques bons standards... réalisés et ré-imaginés par trois musiciens capables de s'écouter mutuellement et d'explorer ensemble. Toutes les pistes présentes sur l’album sont des premières prises, la spontanéité d’un instant, préférée au perfectionnisme. Voilà ce qu'est “Back 2 Basics”.
(extrait du communiqué de presse)