Jazz Trotter : Thomas Champagne - Tide

Avec l'album « Tide » qui paraît chez Igloo, le saxophoniste Thomas Champagne se débarrasse du superflu et est bien décidé à garder la spontanéité d’une première rencontre et la fraîcheur des premiers dialogues.

Jazz Trotter : Thomas Champagne - Tide
Adam O'Farrill & Thomas Champagne, © Arnaud Ghys

Aller à l’essentiel. Voilà la promesse de “Tide”. Tout se dire. Laisser venir les idées et en renvoyer d’autres. Sans rien se cacher, de façon spontanée et ultra sincère. Pour cela, Thomas Champagne peut compter sur ses amis Guillaume Vierset, Ruben Lamon, Alain Deval et, surtout, de son invité, le formidable trompettiste new yorkais Adam O’Farrill, qui n’est sans doute pas pour rien dans cette démarche.

Thomas Champagne et Adam O’Farrill se sont rencontrés à New York où le saxophoniste a vu plusieurs fois l’américain jouer sur scène. Sans en savoir beaucoup plus, Thomas Champagne a ensuite invité, au feeling, Adam O’Farrill en Belgique pour une série de concerts et un hypothétique enregistrement. Un quitte ou double, en quelque sorte. Mais l’alchimie a fonctionné dès les premières notes. Les concerts ont rapidement enrichi le dialogue et l’album a bien vu le jour, comme une évidence.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Tout au long de ces 38 minutes (pourquoi en rajouter quand tout est dit ?) la pulse et le flow sont présents. La rythmique est nerveuse, affûtée et toujours sur le fil, mais elle est également capable d’installer un climat plus intime. Rien de tel pour ouvrir portes et fenêtres et laisser s’envoler cuivres et guitare. Oui, cet album respire. Oui, il prend l’air et le large et certains titres ne laissent d’ailleurs aucun doute là-dessus (BreathBreath, Gentle Breeze mais aussi, bien entendu, le titre éponyme de l’album : Tide).

Le son de la trompette de Adam O’Farrill est à la fois direct, clair et vif, mais aussi souple et voluptueux. Cette générosité donne l’occasion à Thomas Champagne de s’amuser sans contrainte, de gambader, d’éclabousser à son tour tout le monde. Cela permet à Guillaume Vierset de se jeter aussi, corps et âme, dans le bain. Le guitariste peut lâcher ses riffs rock, déployer son phrasé bluesy ou étendre quelques somptueux tapis folk.

Tout cela sent bon la spontanéité et la complicité dans un album enregistré en un seul jour ! Tout l’esprit d’une aventure humaine y est concentré. Tout l’esprit du jazz est là. Et tout cela ne s’explique pas… ça se vit.
(extrait du communiqué de presse)