Jazz Trotter : Mulo Francel - Mountain Melody

Mis à jour le jeudi 28 octobre 2021 à 13h39

Un saxophone, des chaussures de randonnée, des musiciens qui adorent la montagne : Mulo Francel a réuni le tout dans "Mountain Melody” qui paraît chez Fine Music.

Jazz Trotter : Mulo Francel - Mountain Melody
Mulo Francel, © Rene van der Voorden

L'essence de la montagne devient un son. L'immensité de la vue devient une mélodie. Mulo Francel est un saxophoniste et un globe-trotter. Avec son ensemble Quadro Nuevo, il parcourt le monde depuis 25 ans. Comme s'il voulait avoir une vue d'ensemble, le lauréat de plusieurs prix Echo s'envole dans tous ces endroits. Ayant grandi au pied des Alpes, l'alpinisme est un besoin naturel pour l'artiste instrumentiste. "Là-haut, l'esprit acquiert une attitude généreuse. Les problèmes et les proportions de la vie quotidienne restent dans la vallée." 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pendant plusieurs années, dans différents pays, Mulo Francel a fait de l'escalade avec des amis musiciens. Parfois ardues, mais toujours dans la bonne humeur. Toujours avec du matériel d'enregistrement de haute qualité. Toujours avec un instrument. Sur le siège des dieux, l'Olympe, à près de 3000 mètres d'altitude, ils ont traîné une bass-balalaïka et un glockenspiel en tube de cuivre, en plus d'un saxophone et d'un harmonium indien. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La hauteur absolue de la montagne n'est pas toujours déterminante. Le bord du cratère du Vulcano, au nord de la Sicile, n'est qu'à quelques centaines de mètres au-dessus du niveau de la mer. De la roche chaude. Des panaches de soufre fumants. D'un côté, l'œil descend dans le cône volcanique. C'est là que les Romains ont entendu Vulcanus, le dieu de la forge et du feu, marteler. C'est ainsi que la montagne est devenue l'homonyme de tous les volcans. Le son du saxophone se répercute comme dans un immense amphithéâtre. De l'autre côté, le regard se promène sur le monde mythique des îles Éoliennes. 

Mulo Francel rend compte de ses enregistrements sur les sommets des montagnes : "Là-haut, la civilisation est silencieuse. Pas de moteurs, pas de bips numériques. Sporadiquement, le cri d'un choucas des montagnes. Le vent comme bruit perturbateur dans toutes les gammes de fréquences. Souvent, nous devions attendre qu'il se calme. Parfois, nous avons capté un écho. Mais la plupart du temps, il n'y a pas du tout d'acoustique dans la pièce. L'ouverture totale de la propagation tonale et visuelle."

Depuis ces sommets, des enregistrements musicaux ont été réalisés. Plus tard, en studio, ils ont été complétés et condensés dans l'album “Mountain Melody”. Le livret donne un aperçu de la genèse de l'album et fournit des informations sur les montagnes et les musiciens impliqués.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)