Jazz Trotter : Massimiliano Rolff - Gershwin on Air

La musique de Massimiliano Rolff, fondée sur une profonde connaissance de la tradition du jazz alliée à un goût personnel pour la composition, est devenue ces dernières années un point de référence pour de nombreux amateurs de jazz en Italie et en Europe.

Jazz Trotter : Massimiliano Rolff - Gershwin on Air
Massimiliano Rolff, © Paolo Catalano

"L'extraordinaire univers musical de George Gershwin surgit, nous caresse, nous étonne et finalement nous submerge dans l'unicité de cet enregistrement. Massimiliano Rolff façonne dans une écriture contemporaine, les chansons, les comédies musicales, le jazz et le son orchestral qui ont fait de la musique de Gershwin le pilier sur lequel est construit ‘The American Sound’." 

La grandeur de l'œuvre d'un compositeur se mesure certainement à sa capacité à parler aux générations successives d'interprètes et d'auditeurs. Massimiliano Rolff, dans ces arrangements pour son trio, découvre quelques facettes cachées de ces chansons célèbres, comme celles écrites par George Gershwin qui sont désormais entrées dans le répertoire de l'âge d'or de la chanson américaine. “Gershwin on Air”, publié chez Challenge, commence par son œuvre “Porgy and Bess”, à laquelle est dédiée une suite spécifique et poignante, et se poursuit par une série de chansons composées pour d'autres spectacles mais qui ont survécu en tant que chansons autonomes, y compris de grands classiques et des redécouvertes. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Les arrangements sont écrits du point de vue du contrebassiste, et cet instrument sert en quelque sorte d'épreuve de vérité pour les différences entre la tradition classique européenne et la musique de la diaspora africaine. Le son de la contrebasse est aussi omniprésent dans le jazz et dans d'autres musiques noires qu'il est secondaire ou négligé dans la musique classique occidentale. A l'instar du jazz, les musiciens de la seconde moitié du vingtième siècle ont découvert la contrebasse comme une source inépuisable de sons, capable de chanter ou de gémir, d'être romantique ou percussif, et souvent dans ce disque le rôle mélodique de la contrebasse est mis en avant pour assurer l'exposition des thèmes, soulignant ses larges capacités. Et pourtant, le trio subit naturellement et avec fluidité des changements continus de rôle, sans attribuer des attributs fixes d'accompagnateur ou de soliste aux musiciens avec lesquels Massimiliano Rolff a choisi de collaborer. 

Au piano, nous trouvons le très jeune Tommaso Perazzo, qui sera une véritable découverte pour ceux qui ne le connaissent pas encore, capable d'une performance mature et équilibrée sans étalage inutile de sa technique étincelante, tandis que le batteur Antonio Fusco exprime un concept de batterie orchestral et mélodique sans perdre de vue le sens de la propulsion qui est également essentiel dans cette musique. Ce qui frappe, c'est la flexibilité avec laquelle les trois musiciens se mettent sans réserve à la disposition de la composition et de l'interprétation que le chef souhaite transmettre. 

Compositeur apprécié et arrangeur raffiné, Massimiliano Rolff a joué ces 15 dernières années dans des festivals, des clubs, des théâtres et des ambassades en Italie, en Hollande, en France, en Autriche, en Suisse, en Espagne, en Allemagne, en Bulgarie, en Israël, en Turquie, en Argentine, en Uruguay, en Chine, à Hong Kong, au Japon, aux États-Unis. Parmi ses collaborations on se souvient des groupes avec des musiciens comme Steve Grossman, Scott Hamilton, Jesse Davis, Phil Woods, Dave Schnitter, Perico Sambeat, Eric Legnini, Danny Grissett, Eliot Zigmund, Peter King, Herb Geller, Rachel Gould ou Gilad Atzmon. Depuis 2006, il a publié huit albums en tant que leader et compositeur. En 2008, il a fondé avec d'autres musiciens le Count Basie Jazz Club à Gênes, et depuis 2010, il est professeur de jazz dans de nombreux conservatoires italiens.