Jazz Trotter : Lucas Pino - That's A Computer

Lucas Pino, saxophoniste et compositeur, défie les traditions du jazz sur un troisième album palpitant avec son No Net Nonet “That’s A Computer” qui paraît chez Outside In Music.

Jazz Trotter : Lucas Pino - That's A Computer
Luca Pino, © Lauren Desberg

Il existe dans le jazz un débat séculaire qui oppose cœur à esprit, opposant émotion et sentiment à la virtuosité technique et à la complexité de la composition. Sur “That’s a Computer”, la troisième parution du saxophoniste et compositeur Lucas Pino et de son No Net Nonet, l’argument est résorbé par un retentissant «BOTH». Un compositeur de jeux vidéo anonyme et méconnu, tire des performances fulgurantes et palpitantes de cet ensemble de neuf membres, aussi émouvant pour l'âme que décourageant pour le cerveau.

That’s a Computer” tire son titre d’un commentaire prononcé par l’un des professeurs de Lucas Pino à la Juilliard School. L’instructeur, lui-même un instrumentiste respecté et un vénérable vétéran du jazz, a rejeté l’œuvre de l’une des idoles de Pino avec ces trois mots ricanants. Au moins, cela mettait le jeune saxophoniste en bonne compagnie - le même professeur avait ridiculisé le jeu de Pino dans des termes similaires, bien qu’il ne partageait jamais sa sagesse avec Pino.

«C’est comme ils disent, vous ne voulez jamais rencontrer vos héros», dit Lucas Pino. «Je n'ai même jamais rencontré ce professeur, mais il m'entendrait apparemment jouer lors de concerts à l'école et en déduisait toujours que j'avais beaucoup de cerveau mais pas de cœur. Il ne s'est jamais adressé à moi, ne s'est jamais présenté, n'avait apparemment aucun intérêt à essayer de m'aider avec toutes les carences qu'il pensait que j’avais, ce qui a été un grain de sable dans ma coquille pendant des années. Alors j'ai voulu changer les choses et en faire une affirmation de moi-même. "

Presque dix ans après sa création, No Net Nonet, qui porte bien son nom, est devenu un véhicule riche et polyvalent pour l’approche ouverte de Luas Pino. À l'exception du batteur Jimmy Macbride, qui a participé à “The Answer Is No” en 2017, la formation reste intacte après le début en 2015 du Nonet : le saxophoniste alto Alex LoRe, le trompettiste Mat Jodrell, le tromboniste Nick Finzer, le saxophoniste baryton Andrew Gutausk , le guitariste Rafal Sarnecki, le pianiste Glenn Zaleski et le bassiste Desmond White. La chanteuse-compositrice-interprète d'origine chilienne Camila Meza est présente sur deux morceaux, produisant de magnifiques voix sans paroles pour Frustrations de Pino et une interprétation saisissante des paroles du poète Pablo Neruda dans Sueno de Gatos de Sarnecki.

Le No Net de Luca Pino se produit au Smalls à New York un lundi par mois. Il y a célébré la parution de “That’s a Computer” le 22 octobre.