Jazz Trotter : Kelley Johnson - Something Good

“L’énergie d’une Carmen McRae, l’ouverture de Betty Carter, le ronronnement félin de Anita O’Day et la prononciation cristalline de Nancy Wilson…”. C’est ainsi que le magazine DonwBeat décrit la chanteuse Kelley Johnson.

Jazz Trotter : Kelley Johnson - Something Good
Kelley Johnson, © kelleyjohnson.com / Press Pic

La voix de la chanteuse de Seattle Kelley Johnson se distingue par sa clarté et sa sincérité. Sur "Something Good" qui paraît chez Origin, son cinquième enregistrement, Kelley Johson présente des chansons en forme de paysages sonores, allant d'un répertoire rarement entendun comme Anyone Can Whistle de Sondheim ou Goodbye to Love des Carpenters, à des ré-interprétations de standards célèbres tels que You Do Something to Me de Cole Porter ou Unforgettable. Elle partage les arrangements avec John Hansen, son pianiste des deux dernières décennies. Le groupe est complété par le bassiste Michael Glynn, le batteur new-yorkais Kendrick Scott et l'invité spécial Jay Thomas au sax ou à la trompette.  

"Kelley Johnson sort le blues de nulle part. Le feeling profond avec lequel elle interprète est authentique. Johnson sait transmettre une émotion." - All That Jazz

Kelley Johnson a grandi dans le Midwest où sa mère a acheté et rénové des maisons pour subventionner sa carrière d'artiste peintre. Son studio d'art résonnait avec la musique des années 60, 70, du R&B, de la country, du jazz et surtout du blues : les invités de la famille étaient des chanteurs, des auteurs-compositeurs, des acteurs et des comédiens. En déménageant à Milwaukee, Kelley était déjà amoureuse du jazz et la ville s'est révélée être propice à son apprentissage, notamment au Conservatoire de musique du Wisconsin. 

S'installant ensuite à Seattle, Kelley Johnson a établi un lien avec le chanteur de jazz Mark Murphy lors d'un atelier. Son mentorat l'a aidée à développer son talent et a facilité sa découverte sur la scène nationale. Son premier enregistrement, "Make Someone Happy", mettait en vedette le pianiste Fred Hersch ainsi que John Hansen, Brian Lynch, Larry Grenadier, Steve Wilson et Lewis Nash, partenaire de longue date de Kelley. A propos de ce disque, Murphy a dit : "Bonne nouvelle pour les fans de jazz vocal ! Écoutez sa sûreté de ton, son imagination dans la sélection des chansons et sa capacité à donner de la chair aux mots sur un thème de Joe Henderson. Beaucoup de gourmandises ici, mes amis. C'est parce que cette fille sait qu'elle est chanteuse de jazz et n'a rien d'autre à faire !" (extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Kelley Johnson est en concert samedi 14 décembre à 15h au Craft 19 Cofee à Summer (Washington) dans le cadre de Craft 19 Live.