Jazz Trotter : Kazemde George - I Insist

Mis à jour le jeudi 21 octobre 2021 à 11h41

Il va falloir compter avec ce nouveau nom de la scène new-yorkaise : le saxophoniste Kazemde George signe son premier album chez Greenleaf, le label de Dave Douglas.

Jazz Trotter : Kazemde George - I Insist
Kazemde George, © Kristen Noelle

Faisant ses débuts prometteurs en tant que leader sur le label Greenleaf Music de Dave Douglas, le saxophoniste ténor, compositeur et enseignant Kazemde George, basé à Brooklyn, présente “I Insist”, un recueil de compositions originales, en quintet avec Sami Stevens (voix), Isaac Wilson (Wurlitzer, piano), Tyrone Allen II (basse) et Adam Arruda (batterie).

Tant dans ses envolées solos improvisées et fluides que dans son écriture expressive, Kazemde George fait preuve d'un don pour les mélodies épurées, émotionnellement directes, articulées avec un ton chaleureux et une certaine retenue directrice. Le titre “I Insist”, cependant, se veut affirmatif. C'est à la fois un clin d'œil à l'album contestataire “We Insist ! Freedom Now Suite”, de Max Roach en 1960, et une déclaration de la propre détermination de Kazemde George, sans oublier une reconnaissance de notre époque turbulente et du rôle des artistes dans la prise de conscience collective. La musique est indéniablement swinguante et pleinement engagée, qu'elle mijote à petit feu ou qu'elle atteigne des sommets d'intensité.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

"Je suis noir, j'étudie la musique afro-américaine, et je n'ai pas fait ces choix au hasard", explique Kazemde George, qui a également sorti une série inspirée de beat tapes électroniques sous le nom de KG,B. "La musique raconte une histoire, et les gens portent leur culture avec eux. J’essaie de créer un amalgame de ces récits, de ces histoires. Pour moi, construire cette musique ainsi fait partie d'un même combat, qui consiste à diffuser un message. Faire allusion au sentiment de “We Insist !” est important pour moi à ce moment de l'histoire, et c'est en arrière-plan de ma musique, même si le propos n'est pas explicite."

Élevé à Berkeley, en Californie, par des parents immigrés des Caraïbes (sa mère est jamaïcaine, son père originaire de Guyane), Kazemde George a suivi des études parallèles à Harvard et au New England Conservatory (NEC) en 2014, obtenant une licence en neurobiologie et un master en composition jazz. En 2012, il a reçu la bourse George Peabody Gardener de Harvard pour étudier la musique et les percussions afro-cubaines à La Havane, à Cuba, pendant près d'un an. 

Grâce à cette exposition à la musique et à la culture cubaines, Kazemde George a pleinement réalisé son intérêt pour la musique de la diaspora africaine, apprenant l’espagnol en cours de route. "La musique d'Haïti, du Brésil, de Cuba, du Panama, d'Afrique de l'Ouest, du Sud des États-Unis, dit-il, tous ces endroits où les Noirs ont vécu, c'est l'histoire de tout ce qui se passe dans les Amériques. Pour arriver là où nous sommes aujourd'hui, beaucoup de gens ont été déplacés. Cette histoire me parle."

La musique originale de Kazemde George reflète cette perspective. Composées entièrement au piano (son premier instrument), ses pièces finissent toutes par subir ce qu'il appelle "le test du concert", c'est-à-dire qu'elles prennent forme devant un public et subissent des changements du simple fait d'être jouées par divers musiciens. "Toutes les chansons de “I Insist” sont des chansons qui ont vécu en tournée", dit Kazemde George. L'enregistrement a eu lieu au bon moment, après une semaine intense de concerts dans la région de la baie de San Francisco.

La vocaliste Sami Stevens (la fiancée de Kazemde George) apporte une dimension originale au son, en posant des paroles sur le joyau mélodique et décontracté Skylight, en 5/4, et le groove d’un Happy Birthday désenchanté. Elle exécute également des unissons et des harmonies bien construites avec le ténor de Kazemde George sur Things Line Up, Haïti et Balance. Isaac Wilson joue brillamment du piano acoustique sur Skylight, Understanding et les morceaux uptempo brûlants Balance et This Spring, et passe au piano électrique Wurlitzer sur tout le reste, un choix assumé de la part de Kazemde George. Ce son légèrement usé et insaisissablement dissonant "me donne vraiment l'impression de jouer un concert en direct", dit Kazemde George, faisant allusion aux nombreuses nuits d'exploration dans les petits clubs de Brooklyn sans piano. Transférer cette énergie au studio était essentiel, et cela a fonctionné.

La section rythmique, elle aussi, a été cruciale. Le bassiste Tyrone Allen II, originaire de Washington, est arrivé récemment à New York et fait partie du nouveau trio ténor-basse-batterie de Kazemde George, qui va bientôt sortir son propre album. Le batteur Adam Arruda, originaire de Toronto, swingue avec un engagement profond et une grâce souple et fait preuve d'une grande variété de styles sur le morceau plus funky Happy Birthday et le groove inspiré du changüí cubain de Understanding. (L'accompagnement de Isaac Wilson est inébranlable, frappant les temps forts avec animation pendant toute la durée de la chanson). Haïti, qui était à l'origine un rythme électronique en boucle provenant du Soundcloud KG,B de Kazemde George, s'adapte naturellement à l'ensemble du groupe grâce à la sensibilité et à la sophistication de ce dernier.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)