Jazz Trotter : Julien Tassin - Moondancer

Deux ans après son premier disque en trio, le guitariste belge Julien Tassin revient avec un “Moondancer”. inspiré du jazz, du blues et de musiques de film, où la guitare, tantôt brute, tantôt aérienne, nous plonge dans un univers aux frontières du rêve et de la réalité.

Jazz Trotter : Julien Tassin - Moondancer
Julien Tassin, © Lucinde Walhen

Depuis la sortie de son premier album en trio, ( “Sweet Tension” / IGLOO 2018 ) Julien Tassin n’a cessé de jouer, expérimenter pour s’imposer progressivement sur la scène belge comme le guitariste le plus rock du jazz. Avec une des meilleures rythmiques européennes - Nicolas Thys à la contrebasse et Dré Pallemaerts à la batterie - le trio témoigne d’une énergie et d’une osmose parfaites. Musiciens audacieux, ils surprennent à chaque instant en se jouant des codes et des dynamiques pour offrir une expérience intense.

Au fil des concerts, la musique du trio s’est ouverte, est devenue plus organique et basée sur l’interaction entre les membres du groupe. La musique a progressivement pris une dimension plus aérienne tout en étant enracinée dans le sol, une dichotomie qui a poussé le guitariste dans l’écriture de ce nouveau répertoire. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Avec « Moondancer », Julien Tassin poursuit sa quête de légèreté, de lyrisme, d’apesanteur tout en gardant une musique fortement ancrée dans la terre. Les cinq premiers titres ont été écrits d’une traite, comme une longue suite où chaque élément est interconnecté. Le guitariste cherche à produire une musique globale, qui raconte une histoire, un son continu, comme un voyage ininterrompu. A l’instar des groupes rock des années 60-70 et leurs «albums-concepts», il ne compose plus un morceau à la fois mais pense chaque titre comme élément d’une grande toile sonore. 

La musique de Julien Tassin est à l’image de son jeu : sincère, limpide et sans barrière. Amoureux tout autant du blues et du rock que du jazz, il refuse de choisir.

Musicien curieux et passionné, Julien Tassin aime le mélange des genres, ouvrir de nouvelles portes et s’essayer à différents styles. Originaire de Charleroi, ce guitariste a découvert la musique au sein d’une famille de mélomanes. Fans inconditionnels des Beatles, ses oncles lui offrent sa première guitare à l’âge de huit ans et lui font découvrir le blues quelques années plus tard. Co-fondateur avec son cousin du groupe rock RUN SOFA, il se produit avec les groupes de la région et passe ses journées à la Médiathèque de la ville où il découvre le jazz. 

Son coup de foudre pour la musique de John Coltrane, Thelonious Monk, Miles Davis, Charles Mingus et tant d’autres le détourne peu à peu de l’apprentissage classique. Le jazz l’intrigue et le fascine par son rythme, sa richesse harmonique et sa liberté. Avide de découvertes, il entre alors au Conservatoire Royal de Bruxelles où il étudie la guitare avec Paolo Radoni. Il en ressort diplômé et enrichi d’un vocabulaire qu’il a toujours voulu intégrer à son langage. 

Guitariste éclectique, il s’est révélé au public en jouant avec le groupe The Crazy Moondog Band aux côtés du bassiste Daniel Romeo et de musiciens tels que Eric Legnini, Christophe, Panzani, Rosario Giuliani. Parallèlement il monte des projets personnels en collaboration avec Manuel Hermia, Lorenzo Di Maio ou Jim Henderson. Entre 2014 et 2015, en résidence au Sounds Jazz Club - club mythique de Bruxelles - il joue ses compositions dans différentes formules. Ces expériences lui permettent de trouver la configuration correspondant le mieux à son jeu et sa musique, de définir un style de composition et de jeu uniques empruntant autant au Blues qu’au Jazz et au Rock. Ainsi nait le trio actuel avec Nicolas Thys à la contrebasse et Dré Pallemaerts à la batterie. 
Parution le 07 mai chez Igloo/Socadisc.
(extrait du communiqué de presse)

Où écouter Julien Tassin