Jazz Trotter : John Wolf Brennan - Nitty Gritty Ditties

Un album de reprises décalées avec le sourire en coin de l'humour irlando-helvétique. C’est ce que nous offre John Wolf Brennan en “non solo piano” avec “Nitty Gritty Ditties” qui paraît chez Leo / Orkhêstra.

Jazz Trotter : John Wolf Brennan - Nitty Gritty Ditties
John Wolf Brennan, © Tibor Goeroecs

A Ditty, une chansonnette est une chanson courte et simple, un air qu'une mère chante à son enfant. Mais la simplicité est souvent trompeuse, mensongère. Elle semble seulement être facile. En fait, la simplicité devient parfois assez complexe ; la complexité peut s'avérer très simple. "Let's get down to the nitty gritty" signifie donc : entrons dans le vif du sujet, dans le nom du jeu, dans le noyau, le nucleus, l'essence, l'esprit ; allons au fond des choses.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le confinement, en anglais, se dit lockdown. Le pianiste John Wolf Brennan en aurait-il profité pour concevoir son disque à Rockdown ? “Nitty Gritty Ditties” rassemble 33 chansons dont 32 reprises. Le voyage commence au cercle polaire arctique, avec une déclaration d'amour en pierre du Cervin aux Esquimaux. Parce que sans notre amour et notre attention, l'Arctique - tel que nous le connaissons - n'existera bientôt plus. Le voyage se poursuit avec des chansons de Pat Metheny, Chick Corea, Béla Bartók, L. Shankar, Paul McCartney, Steve Swallow, Carla Bley, John McLaughlin, Yann Tiersen, Bill Evans, Charlie Haden, Aram Khachaturian, Federico Mompou, Lars Hollmer, Tom Waits, Abdullah Ibrahim, Cornelius Cardew, Edison Denisov, Kenny Wheeler, John Taylor jusqu'à Don Grusin, y compris un canon de 400 ans de Thomas Ravenscroft !

Comme un rappel suit un index dans lequel les 32 chansons défilent à nouveau : d'abord en arrière, puis à un rythme rapide vers l'avant. XEDN-i-NDEX comme palindrome et table des matières incurvée dans l'espace-temps : le livret fait 16 pages. 

Nitty Gritty Ditties” est le premier volume de la « Trilogie rouge », censée clôturer la « Trilogie des trilogies ». C'est un projet solo, mais pas seulement dau piano - donc nonsolopiano. Et la participation de la chanteuse Anna Murphy (Eluveitie, Cellar Darling) sur trois chansons, ainsi que de l'ingénieur du son Marco Jencarelli au Soundfarm Studio Luzern est cruciale.

John Wolf Brennan est né en 1954 à Dublin, mais s’est très tôt installé en Suisse. Connu internationalement comme compositeur, interprète, improvisateur, pianiste et organiste, Brennan a joué sa musique dans toute l'Europe, en Russie, au Canada, en Chine, en Ukraine, aux États-Unis et au Japon. Il a été reconnu dans le monde entier et a reçu de nombreux prix, bourses et commandes.

John Wolf Brennan est membre de plusieurs groupes internationaux dont Pago Libre avec Arkady Shilkloper (cor, cor des Alpes), Florian Mayer (violon) et Tom Götze (basse) ; Pilgrims avec Tony Majdalani & Marco Jencarelli, Trio Christian Zehnder (voix) & Arkady Shilkloper, Triangulation avec Christy Doran (guitares) & Patrice Héral (perc), Sculpted Sound avec Magda Vogel (voix), Sooon avec Sonja Morgenegg (yodel, cor des Alpes) & Tony Majdalani (perc, voix), Fluctus avec John Voirol (sax, hautbois) & Marco Käppeli (dr)

Derniers projets : Traumpfade/The Songlines avec l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich (dirigé par Kevin Griffiths), got hard LIVE au Festival Alpentöne, Oriental Orbit (avec Tony Majdalani), Sooon (avec Sonja Morgenegg), Sonic Roots, Tarkus and other love stories, The Speed of Dark (solopiano), Fake Folk (Pago Libre), platzDADA ! (Deutscher Schallplattenpreis), Whirligigs (Triangulation), INLAND (die vogelfreien, Zurich)

Il vit aujourd’hui à Weggis, au bord du lac des Quatre-Cantons.
(extrait du communiqué de presse)