Jazz Trotter : Ida Sand - Do You Hear Me

“Do You Hear Me" de la chanteuse Ida Sand qui paraît chez ACT, est un album qui témoigne - musicalement, thématiquement et humainement - sur l'époque que nous vivons.

Jazz Trotter : Ida Sand - Do You Hear Me
Ida Sand & Band, © Josefine Bäckström / ACT

En 2020, les autorités suédoises ont essayé de maintenir une vie normale le plus longtemps possible, mais la COVID a fini par mettre un terme à la situation. Comme partout ailleurs, les musiciens ont été parmi les plus durement touchés. "J'ai eu l'impression qu'un de mes membres avait été coupé", se souvient Ida Sand. "J'avais envie de chanter, la musique me manquait tellement". La chanteuse et pianiste basée à Stockholm est une artiste bien établie, avec un public solide et de longue date dans plusieurs pays d'Europe, et son agenda aurait donc normalement dû être bien rempli. Il s’est avéré que le manque de travail, avait un effet similaire sur son collègue de longue date, le claviériste/organiste Jesper Nordenström. "Un jour, il m'a appelée", se souvient-elle. "Rencontrons-nous dans mon studio et faisons quelque chose”. Ok, j'ai dit, je peux essayer d'apporter quelques compositions. Nous avons demandé à d'autres amis s'ils voulaient jouer. Tout est venu du simple désir de nous retrouver enfin dans ce que nous aimons tous : faire de la musique ensemble. Nous avons joué quatre ou cinq morceaux et avons convenu de nous revoir. J'ai promis d'apporter du nouveau matériel pour la prochaine fois, et je l'ai fait. C'était incroyablement motivant de recommencer à faire mon travail...".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le résultat est "Do You Hear Me ?". L'expression est souvent utilisée, mais elle a ici une signification particulière : il s'agit de l'album le plus personnel d'Ida Sand à ce jour, et pas seulement parce qu'elle a écrit elle-même les dix chansons. "Avant chaque projet, on se demande : quelle pourrait être ma prochaine étape ? Dans ce cas, c'était très clair : pour la première fois, je voulais enregistrer mes propres chansons, et uniquement mes chansons." Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle "Do You Hear Me ?" est devenu un album d'auteur-compositeur-interprète aussi fort. Ida Sand s'est toujours considérée comme une chanteuse de soul plutôt que comme une chanteuse de jazz, et en termes d'émotion, ces morceaux ne retiennent rien. Ils visent directement le cœur. "Je n'ai pas beaucoup réfléchi aux chansons avant de les écrire. Tout s'est mis en place lorsque nous étions en studio. J'ai écrit un titre, Too Close for Comfort, en rentrant chez moi après une session. Cela m'a pris environ une demi-heure, j'étais dans un tel état de flux créatif, je ne pouvais littéralement pas m'arrêter !". 

Ida Sand a produit une guirlande de chansons variées et colorées pour composer l'album : nous commençons par un numéro folk hargneux et lourd de guitares, Wasted on the Youth, puis le ravissant groove Burning. Ce dernier est suivi d'un hymne funky à la Randy Crawford, Now Is Not the Time.

La chanson titre est une ballade aux accents psychédéliques, tandis que Too Close for Comfort est une chanson d'amour langoureuse. Don't Run Away est un shuffle soul vif avec une section de cuivres, et Now Is Not the Time est réfléchi, attirant l'attention sur ses paroles subtiles. Go Be With Her a le défi mélancolique d'une chanson de Tom Waits ou de Randy Newman. Ici, la chanteuse exprime clairement le souhait que son amant qui s'en va connaisse autant de bonheur avec sa nouvelle compagne qu'elle en a connu avec lui...

Les membres du groupe de Ida Sand sont tous de vieux amis, et elle les a côtoyés en studio ou sur scène un nombre incalculable de fois. En plus de Jesper Nordenström - qui contribue à une intro d'orgue superbement abstraite sur Can You Hear Me Now - il y a le mari de Ida Sand, Ola Gustafsson, aux guitares acoustique et électrique, le vétéran d'e.s.t. Dan Berglund à la basse et Per Lindvall à la batterie. Anders Van Hofsten participe au chant, tandis que le trompettiste Goran Kajfeš et le saxophoniste Per "Ruskträsk" Johansson, tous deux connus pour leur groupe Oddjob, sont là pour former une section de cuivres de premier ordre.

Aussi différents que soient les humeurs, les styles et les passages en solo de cet album, les chansons ont une chose en commun. Comme l'explique Ida Sand : "C'est peut-être inconscient, mais en raison de l'époque et des circonstances, les chansons parlent presque toujours de relations - et pas seulement de couples. J'ai écrit une chanson pour ma mère, une pour un ami, et une autre sur la séparation.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Ida Sand (voix, piano & wurlizer)
Jesper Nordenström (orgue, clavier & synthés)
Per Lindvall (batterie & percussions)
Dan Berglund (contrebasse & basse)
Höfner Ola Gustafsson (guitares acoustiques & électriques)
Anders Von Hofsten (chœurs)
Goran Kajfeš (trompette)
Per "Ruskträsk" Johansson (saxophone)
Mats Öberg (harmonica (invité sur "Waiting")