Jazz Trotter : François Lana - Cathédrale

“Cathédrale” est le premier CD du trio français de François Lana chez Leo Records.

Jazz Trotter : François Lana - Cathédrale
Cathédrale

François Lana est au piano, Fabien Iannone à la contrebasse et Phelan Bourgoyne à la batterie. Un souffle d’air frais. “Cathédrale” contient huit compositions et chaque pièce est empruntée à un grand jazzman : Thelonious Monk, Andrew Hill, Paul Bley… Attention, ce n'est pas la reproduction de la musique de ces colosses du jazz, c'est juste que leur musique est la source d'inspiration de chemins buissonniers. En d'autres termes, François Lana essaie de saisir l'esprit de leur musique plutôt que leurs notes.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Enregistré sur deux sessions par François Lana et Fabien Iannone au studio de ce dernier sur un magnetophone huit pistes, cet album est le resultat d’un long cheminement. Car si la spontanéité a été recherchée dans le jeu, c’est avec précaution que François Lana a pris chaque décision de production pour correspondre a sa vision sans compromis. De son implication tant dans les aspects artistiques que technique résulte une profonde cohérence du tout. Résolument enraciné dans la tradition jazz, du bebop à l’avant-garde en passant par le free, le langage pianistique autant que compositionnel de François Lana porte les traces des personnalités les plus anguleuses et énigmatique telles que Thelonious Monk, Andrew Hill, Paul Bley et Herbie Nichols. 

Ces influences sont teintés par des approches sonores créatives inspirées du Dub jamaïcain ou des overdubs de synthétiseurs parcimonieux. En tant que début discographique, "Cathédrale" est une proposition mature qui met l’accent sur le son de groupe et l’interplay, la virtuosité individuelle étant au service du défrichage d’un nouveau territoire sonore. Une énergie sauvage traverse l’album, tant dans ses tempête que dans ses accalmies. Poussé par une rythmique créative mais jamais démonstrative, laissant place à la surprise dans une époque obsédée par la prédictibilité, cet album est un souffle puissant par lequel il fait bon être bousculé.
(extrait du communiqué de presse)

Le trio est en concert le samedi 17 octobre à 21h30 à l’AMR de Genève dans le cadre de JazzContreband