Jazz Trotter : Eyolf Dale - Being

“Being”, du pianiste norvégien Eyolf Dale sort le 5 février chez Edition. Un groove subtil et un lyrisme intense qui lui ont déjà valu plus de 6 millions de connexions sur Spotify pour ses albums précédents. Une beauté hypnotique.

Jazz Trotter : Eyolf Dale - Being
Eyolf Dale trio, © Tore Saetre

Being”, le premier album de Eyolf Dale en trio piano-contrebasse-batterie, s'appuie sur l'extraordinaire succès de ses trois albums précédents. Loué pour son lyrisme et son style d'improvisation exploratoire, Eyolf Dale suit les traces de ses compatriotes Tord Gustavsen et Bugge Wesseltoft en développant une reconnaissance médiatique pour la musique norvégienne. La musique est sereine, belle, avec un lyrisme profond. 

Eyolf Dale a fait son apparition sur la scène norvégienne en 2008, mais ce sont ses sorties en octet et ses premiers albums sur Edition, “Wolf Valley” et “Return to Mind” qui lui ont permis de se faire connaître en dehors de son pays d'origine. “Wolf Valley”, enregistré dans une seule pièce, a constitué une introduction élégante au groupe, tandis que “Return to Mind” a apporté une plus grande profondeur à l'ensemble.

Enraciné dans le jazz, Eyolf Dale  utilise une approche classique, mais n'a jamais étudié la composition classique. Si Chopin était un pianiste de jazz, il sonnerait comme Eyolf Dale ! Son phrasé est nuancé, son toucher est précis et sa musique est profondément émotive... “Being”, comme son nom l'indique, est bien plus qu'un simple nouvel album pour lui : “_C’est mon premier album en trio. Je voulais être prêt à dire quelque chose. L'interaction avec mes deux acolytes Audun Kleive et Per Zanussi s'est développée naturellement à partir des nombreuses tournées avec l'octet Wolf Valley au cours des dernières années. Avec eux j'ai trouvé un trio vraiment collaboratif avec une pleine conscience musicale de mes compositions. Pour moi, “_Being” est très personnel, il reflète mes expériences de l'enfance à l'âge adulte.”
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Eyolf Dale (piano, celesta amplifié)
Per Zanussi (basse, scie musicale)
Audun Kleive (batterie)