Jazz Trotter : Erlend Apneseth - Lokk

Le trio d’Erlend Apneseth avec Stephan Meidell et Øyvind Hegg-Lunde fait suite à l’album “Salika, Molika” de 2019. “Lokk” se présente sous la forme d’une suite de compositions inspirées par les rythmes et la physionomie du corps humain en mouvement.

Jazz Trotter : Erlend Apneseth - Lokk
Erlend Apneseth trio, © Linn Heidi Stokkedal

Commandée à l'origine par la Frikar Dance Company pour accompagner la représentation d'une nouvelle œuvre, Skaut, qui traite de l’ornement du corps dans différentes cultures, la musique de “Lokk” qui paraît chez Hubro / Outhere, emmène le trio plus loin dans des domaines complètement nouveaux de l'improvisation électro-acoustique. Les sons de leurs instruments originaux sont intégrés à des rythmes électroniques et des textures traitées pour former une sorte de style digital-folk amélioré dont les influences s'étendent des ragas traditionnels d'Asie du Sud à la culture de la danse contemporaine du monde entier. Le résultat est une musique intense et très rythmée, où les domaines habituellement séparés du cerveau et du corps peuvent sembler fusionner en un groove irrésistible. Alors que le trio joue - dans une interaction de rêve entre les instruments et ceux qui les jouent, les solistes et l'ensemble -  les basses profondes s'entrecroisent en vagues avec des paysages sonores ambiants aériens. Ailleurs, le gazouillis des chants d'oiseaux - provenant à la fois de vrais cris d'oiseaux et de leur étrange imitation par le violon Hardanger d'Erlend Apneseth - se mêle à des enregistrements de femmes de bergers norvégiens.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

“Notre idée pour ce projet était de réunir différents extrêmes, des connexions qui se semblaient être "interdites" sous une forme ou une autre,” explique Stephan Meidell. ”Par exemple, en utilisant l'enregistrement de l'appel de troupeaux traditionnel, mélangé à l'esthétique de styles musicaux plus contemporains. Cette exploration nous a conduit plus loin que dans les versions précédentes, dans un paysage rythmé et dansant. Nous voulions également profiter de cette occasion pour faire délibérément plus de musique liée à la danse. En ce qui concerne la commande initiale, nous étions assez libres de faire ce que nous voulions, mais nous avions en tête une danse spécifique, la Valdresspringar, pour laquelle Erlend a écrit la mélodie. C'est une danse traditionnelle, asymétrique, qui a une forme très particulière. La mélodie se trouve sur le morceau Springar, que nous avons ensuite joué.”

Ce "désordre" est la clé du son de “Lokk”. L’expérimentation ludique sur les neuf pistes crée un sens de l'aventure et de l'intrigue séduisant et surprenant qui attire l'auditeur et le tient en haleine à chaque étape du voyage. Il est aussi évident qu'il s'agit d'un groupe de trois personnes jouant sur un pied d'égalité. Les contributions de Stephan Meidell et Øyvind Hegg-Lunde, en tant que musiciens, co-compositeurs et producteurs, sont tout aussi importantes que celle d'Erlend Apneseth, qui par ailleurs joue superbement tout au long de l'album. “Même si le trio porte le nom d'Erlend, c'est un groupe dans tous les sens du terme,” déclare Stephan Meidell. “Nous faisons de la musique ensemble, où chacun apporte ses idées et où nous nous appuyons sur les apports et les résultats des autres. Nous sommes un groupe sans la structure hiérarchique du soliste et des accompagnateurs.”

Comme le montrent les concerts du trio, chaque membre intègre de manière transparente les éléments acoustiques et électroniques dans leurs sons respectifs grâce à un contrôle et à un réglage constant. Erlend Apneseth, Stephan Meidell et Øyvind Hegg-Lunde sont également des pionniers, créant des effets en temps réel qui, dans le passé, n'étaient possible que par le biais de la post-production ou de l'intervention d'un ingénieur du son et d'un camion chargé de matériel. “Lokk” _t_ranspose cette capacité d'improvisation et la réactivité incroyable des musiciens dans l'environnement du studio d'enregistrement, où la musique composée pour la pièce de danse originale de Frikar a été encore améliorée et adaptée.

Jouée en direct, elle continuera de changer à nouveau, comme le fait toujours la musique improvisée.
(extrait du communiqué de presse)

Erlend Apneseth (violon Hardanger, harpe Mora)
Stephan Meidell (guitare baryton acoustique, sampler et machines électroniques)
Øyvind Hegg-Lunde (batterie, percussions, batterie électronique)