Jazz Trotter : Eri Yamamoto - Goshu Ondo Suite

"A seed is a star, a star is a seed" : le titre de Stevie Wonder pourrait aussi décrire “Goshu Ondo Suite” de la pianiste et compositrice Eri Yamamoto qui paraît chez Aum Fidelity.

Jazz Trotter : Eri Yamamoto - Goshu Ondo Suite
Eri Yamamoto, © Jimmy Katz

"Il y a environ deux ans, écrit Eri Yamamoto dans les notes d'accompagnement de son opus à sept voix, j'ai passé l'aspirateur dans mon appartement et, au rythme du mouvement, j'ai commencé à chanter Goshu Ondo, une chanson traditionnelle de Shiga, près de Kyoto, au Japon, qui se danse en cercle.” C'est ainsi que la musicienne a canalisé des résonances profondément ressenties avec diverses traditions, donnant naissance à son œuvre la plus significative à ce jour. Les premiers concerts de novembre 2018 ont été enregistrés, et sont aujourd’hui publiés, grâce à la relation de longue date de Yamamamoto avec Aum Fidelity.

Ces dernières années, l'interprète et compositrice était très occupée a imaginer un élargissement de ses horizons timbraux. "J'ai voulu composer pour le chœur, explique-t-elle. La plupart du temps, à part quelques projets en solo et en duo, je me suis concentrée sur l'écriture pour mon groupe. J'ai eu la chance d'approfondir la relation musicale avec mon trio (le bassiste David Ambrosio et le batteur Ikuo Takeuchi) au cours des vingt dernières années. Avec “Goshu Ondo Suite”, j'entendais vraiment comment le chœur s'intégrerait et la musique jaillissait de moi naturellement !" Pendant trois mois, Eri Yamamamoto a composé à la main, ce qui, selon elle, est idéal pour saisir la courbe naturelle de la musique et, comme la plupart de ses œuvres, la pièce a été conçue en chantant. "J'étais tellement impliquée dans le projet que parfois je me réveillais en fredonnant une mélodie et il me fallait immédiatement l'écrire !"

"Goshu Ondo" a ramené certains des souvenirs d'enfance les plus heureux de Yamamoto, évoquant les festivals d'été de Bon où il était chanté pour accueillir les esprits ancestraux. Pour évoquer ce joyeux sens de la communauté, Eri Yamamamoto s'est adressée à l'ensemble Choral Chameleon nouvellement primé, dont le fondateur et directeur, Vince Peterson, a immédiatement accepté de participer au projet. Il aimait la conception de Yamamamoto, comme il l'explique : "J'ai été séduit par l'idée d'utiliser la chorale, pour recréer la sensation de ce que cela représente de participer à ce festival dans la communauté et ce que c'est de commémorer les morts avec joie.”
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Eri Yamamoto (piano)
David Ambrosio (basse)
Ikuo Takeuchi (batterie)
Choral Chameleon

Le Eri Yamamoto trio est en concert tous les jeudi, vendredi et samedi à 19h & 22h à la Arthur's Tavern à New York.