Jazz Trotter : Dan Rosenboom - Absurd In The Anthropocene

Le trompettiste Dan Rosenboom entame sa tournée pour la parution de “Absurd In The Anthropocene” qui paraît chez Gearbox.

Jazz Trotter : Dan Rosenboom - Absurd In The Anthropocene
Dan Rosenboom, © Aubre Hill

A une époque marquée par l’incertitude et d’absurdes réalités, la musique spontanée et improvisée semble particulièrement pertinente. Le trompettiste, compositeur et réalisateur Dan Rosenboom embrasse ce chaos tout en essayant de susciter notre réflexion.

Évoluant à la pointe de la scène musicale de Los Angeles, Dan Rosenboom a une réputation internationale pour des projets ambitieux et une productivité sans faille. Trompettiste virtuose, habile aussi bien dans le classique que l’improvisation, ce musicien prolifique est décrit comme un véritable "phénomène" par le Los Angeles Times.

Dan Rosenboom est né le 7 mai 1982 à Berkeley, en Californie, d'un père compositeur-interprète qui fut un pionnier de la musique informatique et d’une mère chanteuse et artiste conceptuelle visuelle d'avant garde. À partir de ces racines, Dan Rosenboom a développé une approche de la musique et de la trompette fortement individualisée, mais toujours fondée sur une sensibilité globale et avant-gardiste.

Dès le début, j'ai été entouré de personnes qui réfléchissaient à ce que nous considérons comme étant de l’art” a déclaré Rosenboom. "Cela a eu un impact durable sur moi et m'a donné un amour profond pour l'exploration à travers le processus de création artistique."

Très tôt, le musicien s’est également intéressé à une musique reflétant les mouvements culturels et sociaux. “Quand j'étais jeune, je me suis toujours intéressé à la musique inspirée par ce qui se passait dans le monde”, a-t-il dit, “et c’est devenu un thème récurrent de ma musique : une réponse par la culture.” Il a approfondi ces explorations dans le domaine de la musique d’avant-garde et de ce qu’il appelle “l’intersection entre l’intellectualisme et la spiritualité” alors qu’il étudiait à la prestigieuse Eastman School of Music à Rochester, NY, en 2004, et à l’UCLA ou au California Institute of the Arts en 2006 et 2007.

C’est dans ces deux dernières institutions qu’il s’est familiarisé avec la musique improvisée, alors même qu’il rejoignait la scène créative de Los Angeles. De par son travail avec l'icône de LA, Vinny Golia, en même temps qu’avec son propre groupe de jazz-rock Balkan Plotz, et son groupe d’improvisation Dr. Mint, ainsi que beaucoup d’autre projets, la trajectoire musicale de Dan Rosenboom ne ressemble pas à une ligne droite. Pourtant, au cours de la dernière décennie, il a consolidé sa place en tant que pilier de la communauté musicale de Los Angeles et a produit plus que 25 albums, sous son propre nom et avec d’autres groupes. Il est également le fondateur du label visionnaire Orenda Records, dont le catalogue compte des dizaines d'artistes créatifs. “Ce qui unit tous mes projets musicaux, c’est le renoncement à la distinction des genres en faveur de rythmes, mélodies, harmonies, bruits, et textures plutôt étranges.”
(extrait du communiqué de presse)

Pour la parution de son album “Absurd Anthropocene”, Dan Rosenboom est en concert vendredi 31 janvier à 20h au Barnsdall Gallery Theatre à Los Angeles (Californie, USA).