Jazz Trotter : Birgit Minichmayr - As An Unperfect Actor

Dans “As An Unperfect Actor”, la comédienne Birgit Minichmayr déclame en musique 9 sonnets de William Shakespeare, accompagnée par le groupe munichois Quadro Nuevo et le guitariste Philipp Schiepek. Jazz ou théâtre, telle est la question…

Jazz Trotter : Birgit Minichmayr - As An Unperfect Actor
Shakespere Ensemble, © Sascha Kletzsch

Birgit Minichmayr capte l'imagination et occupe le devant de la scène dans "As An Unperfect Actor - Nine Sonnets by William Shakespeare". Ce n'est pas une surprise pour les germanophones, qui connaissent bien l'actrice autrichienne grâce à ses innombrables apparitions à la télévision et à son importante filmographie. La profonde expérience qu'elle peut apporter à Shakespeare n'est peut-être pas non plus surprenante : en tant que membre de l'ensemble de la compagnie du Burgtheater de Vienne, elle a vécu à maintes reprises la vie dramatique et fulgurante des personnages du Barde, notamment la colère démoniaque de Lady Macbeth, la tristesse d'Ophélie et même les vérités inconfortables du fou dans Le Roi Lear.

Ce qui pourrait être plus surprenant, cependant, c'est la musicalité dont elle fait preuve sur ce premier album en tant que chanteuse. Qui aurait pu prédire la clarté cristalline, le sens et l'intention de ses mots - la désolation dans sa voix dans The very birds are mute...the leaves look pale du Sonnet 97, par exemple. Et pourtant, il y a plus, beaucoup plus, notamment l'instinct naturel de Minichmayr qui lui permet de façonner de superbes phrases musicales.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le compositeur et pianiste Bernd Lhotzky a déployé pour elle un large éventail d'atmosphères. Ainsi que l’évoque Birgit Minichmayr “Il a cherché de manière extraordinairement méticuleuse le sens de chaque sonnet et a créé une musique propre à chacun d’entre eux. On a beaucoup échangé tous les deux au sujet des couleurs des sonnets et de leur signification”. Le premier titre de l’album, Mistress Mine”, le Sonnet 130, est une pièce extrêmement profonde, avec une vision ironique de la question du genre. Dans le poème, un homme décrit la femme la plus laide qu’il ait sans doute jamais vue - tout en déclarant du même coup que cette femme est l’objet de son amour.

L'un des secrets de la réussite de cet album réside dans le désir de Bernd Lhotzky de trouver des mélodies évidentes. Il dit qu'il aborde toute musique - qu'il l'écoute ou l'écrive - avec en tête une question simple et directe : "Quelle histoire cela me raconte-t-il ?" Lhotzky est connu pour son travail dans l'esthétique des débuts du jazz mais l'éventail est ici beaucoup plus large, avec des allusions à des écritures musicales pointues : Brassens, Robert Plant, James Taylor...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

La collaboration entre Minichmayr et Lhotzky a connu un début fructueux et n'a cessé de se renforcer. Ils ont travaillé ensemble sur un projet Dorothy Parker dans la ville thermale autrichienne de Bad Schallerbach à l'été 2019. Minichmayr avait été conviée à faire des lectures, mais était également à chanter Just One of Those Things de Cole Porter, sa référence à Dorothy Parker en ligne de mire. Cela a si bien fonctionné que Lhotzky lui a suggéré de prendre part au projet Shakespeare dans lequel il s'était déjà lancé - ce dont témoigne Winter at Schloss Elmau, l’un des titres de son album paru sous le label ACT.

Les instrumentistes sont un groupe de Munich nommé Quadro Nuevo, avec une contribution de Philipp Schiepek à la guitare. Ainsi que le formule Bernd Lhotzky : "C'est un guitariste phénoménal, tout jeune. Avec sa guitare acoustique, il nous ramène aux origines, aux chansons de Dowland au luth. Et le fait qu'il joue également de la guitare jazz électrique permet de créer un lien à travers les siècles."  Et puis il y a le son de basse plus ample du bassiste D.D. Lowka, qui évoque celui Charlie Haden. "D.D. et Philipp forment une équipe de rêve", déclare Lhotzky. Et Mulo Francel apporte toute une gamme de couleurs, de la somptueuse clarinette contrebasse aux solos de jazz fluides sur les saxophones. Quant à l’’accordéoniste Andreas Hinterseher, "C'est un phénomène", dit Lhotzky, "il n'a presque rien dit pendant les sessions, mais chaque prise était parfaite".
(extrait du communiqué de presse, traduction A.Dutilh/M. Portier-Kaltenbach)

Line-up : 

Birgit Minichmayr (voix)
Bernd Lhotzky (piano, direction musicale)
Mulo  Francel  (saxophone ténor, clarinette, clarinete contrebasse & sansula)
Andreas Hinterseher (accordéon, bandonéon, vibrandoneon)
Philipp Schiepek  (guitare)
D.D. Lowka  (contrebasse & percussion)