Jazz Trotter : Bedmakers - Tribute to an Imaginary Folk Band

Les Bedmakers, quatre musiciens improvisateurs, plongent dans les méandres de la folk anglo-saxonne avec leur nouvel album "Tribute to an Imaginary Folk Band" enregistré dans le cadre du festival Jazzdor Berlin 2018 et paru sur le label Jazzdor Series.

Jazz Trotter : Bedmakers - Tribute to an Imaginary Folk Band
Bedmakers, © Suzy Nogues

"Capter la musique au moment où elle se construit et quand elle se projette au-delà du plateau pour aller à la rencontre du public, est souvent source d’émerveillement. Là, ce fut clairement le cas. C’est aussi une sorte d’aboutissement d’un chemin emprunté ensemble depuis plus d’une décennie.

Flirtant éhontément avec certaines des musiques populaires les plus poétiques, la bande de Bedmakers fait son lit des influences, des affluents, les plus libres. Le souci de la pulsation est au cœur de l’aventure comme pour mieux permettre aux solistes de laisser porter leurs voix au plus loin, plus profondément, au cœur de thèmes qui apparaissent, disparaissent, construisent, déconstruisent, mêlant le son du ténor ou de la clarinette, du violon, croisant leurs feux tour à tour dans un discours fluide et souvent impétueux, qui dit de l’époque, de l’histoire en mouvement.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Ailleurs mais ici en même temps, c’est la lande irlandaise, mais pas seulement, qu’on aperçoit au détour de l’évocation d’un chant, d’une danse imaginaire. Imaginaire comme cet orchestre décidément populaire nourrit aux embruns de contrées espérées, agitées par des vents dont les noms oubliés continuent à alimenter les rêves.

Le lyrisme libre et puissant de l’ensemble nous pousse dans d’heureux retranchements, inventant un lieu commun à partager, chargé d’esprits immémoriaux, nous réconciliant avec l’humanité, la nature, qui décidément nous rappelle qu’au-delà la musique, c’est la mémoire qui réinvente à chaque instant la joie de l’expression artistique ici à son apogée."

Philippe Ochem
(extrait du communiqué de presse)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Line-up :

Robin Fincker (saxophone ténor et clarinette)
Mathieu Werchowski (violon)
Dave Kane (contrebasse)
Fabien Duscombs (batterie)