Jazz Trotter : Balaphonics - Spicy Boom Boom

L'afro brass band francilien Balaphonics, va fêter ses 10 ans en 2021 avec la sortie d'un deuxième album placé sous le signe de la rencontre artistique. « Spicy Boom Boom » paraît le 30 avril en digital et le 28 mai en CD chez Vlad Prod.

Jazz Trotter : Balaphonics - Spicy Boom Boom
Balaphonics, © Vlad Prod

Depuis 2016 et la sortie de l'album « Afro Massive Sound System », les neuf musiciens du Balaphonics ont vécu d’intenses moments de bonheur dans toutes les contrées de France, jusqu’aux clubs de Londres ou les festivals de Chypre et Malte. Ce furent aussi de longs mois de silence radio, de musiciens investis dans d’autres groupes (Arat Kilo, Abdul & The Gang, Nola French Connection BB) et de questionnements sur le sens d’un projet impliquant des musiciens français sur une esthétique s’inspirant des musiques du continent africain. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

En 2018, le groupe accepte l’invitation du Festival Fela Days à Bamako pour dix jours de rencontres musicales (Habib Koité, Ko Saba, Tiken Jah Fakoly, Abomey Afrobeat Orchestra), de création et de concerts qui débouchent sur l’enregistrement au studio Bogolan de l’EP “Balamako”, avec le griot Moriba Diabaté. De ces souvenirs impérissables, d'échanges riches avec des artistes maliens et béninois est née une nouvelle dynamique. Balaphonics retrouve alors le chemin du Studio Mastoïd à Pantin pour concocter une mixture épicée aux saveurs tantôt makossa, highlife, ethio-groove, ou de rumba congolaise. Le tout délicatement pimenté des influences pop et psychédéliques de Maxime Lunel pour un son unique : « Spicy Boom Boom »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Cet album a été rendu possible par le soutien de musiciens œuvrant pour la rencontre entre les cultures, la transmission et la tolérance à l’image de Hilaire Penda (qui a été un guide durant les trois années séparant les deux albums), Manu Dibango ou encore Tiken Jah Fakoly qui les a accueillis dans sa salle Radio Libre à Bamako. Tous ont encouragé la façon originale dont Balaphonics revisitait les musiques africaines, et ont été captivés par la fougue de leurs spectacles. Fort de cette reconnaissance, le groupe a su se retrouver, se ressourcer, et souder la nouvelle équipe qui marque de son empreinte sonore ce nouvel album incluant le balafoniste Ben Moroy, Brice Perda au soussaphone, et le percussioniste-chanteur Julien Cordin à l’origine des morceaux I Bissimila et Onalala
(extrait du communiqué de presse)