Jazz Trotter : Aki Rissanen à Espoo (Finlande)

Le pianiste et compositeur se produit ce jeudi 21 avril 2016 au April Jazz Festival d'Espoo en Finlande, à l'occasion de la sortie de son album « Amorandom » (Edition).

Jazz Trotter : Aki Rissanen à Espoo (Finlande)
Aki Rissanen Trio

« Amorandom » (EDN1067)
Aki Rissanen (piano)
Antti Lötjönen (basse)
Teppo Mäkynen (batterie)

Tout en étudiant le piano classique pendant 13 ans, Aki Rissanen (né en 1980) s’est très tôt intéressé à l’improvisation. Après ses études musicales à la section jazz de l’Académie Sibelius à Helsinki puis au Conservatoire de Paris- il a notamment eu pour professeurs Jarmo Savolainen, Jukkis Uotila, Kirmo Lintinen, Hervé Sellin et John Taylor- Rissanen s’est produit sur de nombreuses scènes finlandaises ou internationales.

Il a notamment travaillé avec les musiciens Dave Liebman, Rick Margitza, Magnus Broo, Tim Hagans, Randy Brecker, Ingrid Jensen, Barry Guy, Daniel Humair et Mats Gustafsson. Il a également fait partie d’un certain nombre d’ensembles, dont on peut citer l’Umo Jazz Orchestra (freelancer), l’Aki Rissanen Trio, ainsi que le quartette animé par le trompettiste finlandais Verneri Pohjola.

Paru en mars 2005, son premier album en tant que leader, au sein du groupe Warp!, auréolé de lauriers, a connu un succès international, tandis que son importante discographie comme sideman n’a cessé de se développer.

On retrouve dans « La Lumière Noire », son disque pour piano solo, des influences jazz, de la musique contemporaine, de l’impressionnisme, du minimalisme, ainsi que des éléments relevant de l’improvisation libre.

Rissanen est l’un des pianistes les plus demandés de Finlande. Sa fulgurante carrière l’a vite conduit à l’étranger et, ces dernières années, il s’est produit en concert et en tournée aux quatre coins de l’Europe, aux États-Unis, en Afrique et en Chine. En 2004, il a remporté le deuxième prix du concours international de piano solo jazz de Montreux et a reçu en Finlande de nombreux prix et récompenses.

Sur le même thème

Mots clés :