Jazz Culture : Walter Benjamin - Les ailes de la pensée

De la photographie à l’image sonore en passant par le texte et la musique, il n’est pas un langage qui n’ait attiré la curiosité d’un des penseurs les plus originaux de son temps : Walter Benjamin.

Jazz Culture : Walter Benjamin - Les ailes de la pensée
Photo - montage couv livre Les ailes de la pensée de Walter Benjamin MEA 603*380

On connaît le destin tragique de cet écrivain et philosophe qui mit fin à ses jours à Portbou, dans la nuit du 25 au 26 septembre 1940, tandis qu’il fuyait la menace constante que représentait pour lui l’hydre nazi.

En octobre 2015, faisant suite à l’exposition consacrée à Dani Karavan, le créateur du monument « Passages » réalisé à Portbou entre 1990 et 1994, se déroulait au musée de Céret un colloque international intitulé : «Walter Benjamin, les ailes de la pensée ». Cette rencontre était organisée par l’association des amis du musée en étroite relation avec l’institut de psychanalyse et l’institut de recherche sociale, tous deux basés à Francfort en Allemagne. Les actes du colloque paraissent aujourd’hui. Remarquable par la diversité et la qualité des communications ici reproduites, le livre permet de mesurer l’étendue de la curiosité que suscite aujourd’hui la pensée de Walter Benjamin.

Le colloque de Céret a ainsi inauguré des approches inédites de la pensée de Benjamin qui se déploie comme un arbre aux ramifications infinies. Le philosophe était un lecteur boulimique. Il avait constitué une immense bibliothèque qui fut en partie brûlée et dispersée par les nazis, ainsi que le rappelle Joël Mettay, président des amis du musée de Céret (éditeur des actes), dans une communication qui révèle, sous le collectionneur, un Walter Benjamin hanté par la quête du sens.

L'une des communications, assurée par Christian Béthune aborde le jazz : « Benjamin, Adorno et le jazz ». Il y est question du paradoxe de l'éphémère de l'improvisation, enregistrée ou pas, qui peut marquer les esprits de manière permanente.

Sur le même thème