Jazz Culture : Sylvain Rifflet en deux films

Parution d’un DVD sur Sylvain Rifflet chez La Huit.

Jazz Culture : Sylvain Rifflet en deux films
Sylvain Rifflet, © Sylvain Gripoix

“Mechanics” de Guillaume Dero

Sylvain Rifflet a construit la musique de "Mechanics" autour de ses influences – on peut citer pêle-mêle, Steve Reich, Moondog, Philip Glass ou Terry Riley – mais aussi autour du son hybride de ses compagnons de route à l’instrumentation singulière : les percussions de Benjamin Flament mélangées à la kalimba ou à la flûte de Joce Mienniel, soutenues par la guitare électrique de Philippe Gordiani. Ce concert se place dans la droite ligne du travail de Sylvain Rifflet autour de la musique de Moondog.

“Perpetual Motion, a celebration of Moondog de Arthur Rifflet

Moondog, le Viking de la Sixième avenue, a hanté l’asphalte jungle newyorkaise et les esprits de l’époque, transcendant les chapelles musicales. C’est sur ce terrain que se place "Perpetual Motion", la création-événement conçue par Sylvain Rifflet avec son confrère saxophoniste américain Jon Irabagon, qui convie son brillant quartette Alphabet, la pianiste Eve Risser, et même deux chorales de collégiens de Bobigny. L’enjeu : réinvestir la musique de Moondog, interroger la ville tentaculaire et spectaculaire (la vidéo a ici toute sa place), et décoller vers d’autres imaginaires. Le film d’Arthur Rifflet est la chronique de cette création,entre New York et Bobigny.