Jazz Culture : "Soul" de Pete Docter

Le film d’animation “Soul” réalisé par Pete Docter, vient de sortir sur la chaîne Disney+, avec une musique notamment signée du pianiste Jon Batiste.

Jazz Culture : "Soul" de Pete Docter
Affiche de "Soul", © Disney +

“Soul" est l'histoire d'un modeste prof de musique, Joe Gardner (la voix d’Omar Sy en VF), qui décroche le contrat de sa vie dans le meilleur club de jazz de New York. Un faux-pas le propulse des rues de Manhattan dans le Grand Avant, un lieu fantastique où chaque nouvelle âme se voit attribuer sa personnalité, ses singularités et ses dadas, avant d’effectuer son séjour sur Terre. Determiné à reprendre le cours de sa vie, Joe s'associe avec une âme particulièrement précoce, 22 (la voix Camille Cottin), qui n'a jamais été tentée par l'expérience humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 tout ce qui fait le sel de la vie, Joe finira par trouver des réponses à quelques grandes questions existentielles.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pete Docter a commencé à développer le film en 2016, à partir de ses réflexions sur les origines des personnalités humaines et le concept de déterminisme. Il a co-écrit le scénario avec Mike Jones et Powers. Les producteurs du film ont consulté divers musiciens de jazz, dont Herbie Hancock et Terri Lyne Carrington et ont animé ses séquences musicales en utilisant les sessions du musicien Jon Batiste comme référence. Outre les compositions jazz originales de Batiste (16 compositions), les musiciens Trent Reznor et Atticus Ross (23 compositions) ont également composé la partition du film .

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Lors de l'Expo D23 2019 , Trent Reznor et Atticus Ross se sont révélés être en train de composer la partition du film, tandis que Jon Batiste était sur le point d'écrire des chansons de jazz pour le film. Batiste a composé la musique de jazz pour les séquences new-yorkaises du film, tandis que Reznor et Ross ont écrit une partition instrumentale pour les scènes se déroulant dans le Grand Avant. Jon Batiste a dit qu'il voulait créer une musique de jazz qui se sentait "authentique", mais aussi "accessible à tous les âges". Il voulait également que les thèmes soient liés à la "nature éthérée" du Grand Avant tout en étant encore sur Terre. Jon Batiste a aussi parfois travaillé avec Reznor et Ross pour "mélanger les deux mondes, musicalement". Cody Chesnutt a également écrit, produit et exécuté une ballade folk - soul originale pour le film, intitulée Parting Ways. Il comporte également un interlude de hip hop exécuté par Daveed Diggs intitulé "Rappin Ced". 

Jon Batiste s'est inspiré et a voulu rendre hommage aux légendes du jazz telles que Roy Haynes, Harvey Mason, Branford Marsalis, Kenny Kirkland, Charlie Parker et les Headhunters . Il a également arrangé une nouvelle version de la chanson It's All Right de Cutis Mayfield pour le film. C’est l'une de ses trois reprises dans l'album de la bande originale. Les deux autres, Space Maker et Cristo Redentor (toutes deux interprétées par Jon Batiste) ayant été composées à l'origine par Walter Norris en 1974 et Duke Pearson en 1961, respectivement. Pour les scènes en club, Jon Batiste tient le piano et on entend en alternance les saxophonistes Tia Fuller et Eddie Barbash, les batteurs Marcus Gilmore et Roy Haynes, les bassistes Linda May Han Oh et Phil Kuehn et le percussionniste Joe Saylor.
(Wikipedia)