Jazz Culture : Remember Slugs’ Saloon

Des musiciens de jazz se souviennent du Slug, club mythique de l'East Village.

Jazz Culture : Remember Slugs’ Saloon
Albert Ayler à l'entrée du Slug

Le Slugs’ Saloon avait ouvert ses portes en 1964, un bar de quartier appartenant à Robert Schoenholt, décédé en 2012, et Jerry Schultz.
Au début de 1965, de nombreux musiciens qui ont vécu dans le quartier ont convaincu les propriétaires de présenter des concerts de jazz. Le club rivalisait avec le Five Spot comme l'un des lieux branchés du jazz dans l'East Village.

Le Slug tient son nom de "All and Everything" du philosophe mystique George Gurdjieff, se référant à l'homme aux trois cerveaux, comme les limaces (slugs). La législation de New York dans les années 60 interdisaitt le nom " saloon ", de sorte que le nouveau club s'est lui-même rebaptisé - en gardant l'apostrophe - comme "Slugs' ".

Durant sa courte existence, le club avait mis à l'affiche des musiciens comme Charles Mingus, Herbie Hancock, Albert Ayler ou Pharaoh Sanders. C'est là que Miles Davis entendit Tony Williams pour la première fois… Mais le Slugs' a fermé rapidement après l'assassinat de Lee Morgan par sa compagne de longue date, Helen Moore, au bar du club, au petit matin du 19 février 1972.

Frank Mastropolo de Bedford and Bowery et allé à la rencontre des musiciens de jazz qui ont joué au Slugs' pour qu'ils lui confient leurs souvenirs. Aujourd'hui, à la même adresse, 242 East Third Street on trouve le plus paisible Rossy’s Bakery Café…

Mots clés :