Jazz Culture : Psychanalyse et jazz : on improvise ?

Journée de dialogue inédit entre musiciens improvisateurs et psychanalystes.

Jazz Culture : Psychanalyse et jazz : on improvise ?
Photo - affiche Psychanalyse et jazz MEA 603*380

La Société de Psychanalyse Freudienne organise le samedi 14 mars à partir de 10h un discussion inédite "Psychanalyse et jazz : on improvise ? " au Reid Hall - Columbia University Paris.

L’imprévu est décrit par Freud comme un temps nécessaire de la rencontre analytique. De fait, la clinique analytique se distingue radicalement d’autres pratiques qui fonctionnent sur la base de protocoles visant une standardisation du dire et du faire. S’ouvrir à l’imprévu, à la surprise, soit. Mais pouvons-nous soutenir qu’à l’imprévu réponde une certaine part d’improvisation ? Autrement dit, y a-t-il une place pour l’improvisation dans une psychanalyse ? Poser la question implique de ne pas réduire l’improvisation à sa connotation péjorative : improviser ne signifie en rien «faire n’importe quoi» (ce que la pratique musicale permet de reconnaître instantanément) tout comme associer ne se révèle pas être «dire n’importe quoi».

Cette journée engagera un dialogue inédit entre musiciens improvisateurs et psychanalystes (tous deux praticiens de l’improvisation ?) autour de 4 questions communes abordées sur le mode de la conversation improvisée :

10h-11h15 : La libre association, animé par Martin Bakero Carrasco, avec Eric Bidaud, Jean-Marc Chouvel, Jean-Louis Sous
11h30-12h45 : L’erreur existe-t-elle ?, animé par Silvia Lippi avec, Alain Didier-Weill, Bertrand Ogilvie, Aldo Romano
15h-16h15 : Silence, animé par Françoise Marceau, avec Edouard Ferlet, Francis Hofstein, Géraldine Laurent, Céline Masson
16h30-17h45 : Ce lien social nommé jazz, animé par Frédéric Vinot, avec Olivier Douville, Marcel Drach, Raphael Imbert, Bernard Lubat
19h : Concert au Reid Hall : Edouard Ferlet, Raphael Imbert, Géraldine Laurent, Bernard!Lubat, Aldo Romano

Mots clés :