Jazz Culture : Philippe Lançon - Le lambeau

Comment une chronique consacrée à Elvin Jones sauva la vie de Philippe Lançon, qui s’apprêtait à retrouver Cabu, dans les locaux de Charlie, ce funeste jour… Dans “Le lambeau” qui paraît chez Gallimard, Philippe Lançon raconte.

Jazz Culture : Philippe Lançon - Le lambeau
Le lambeau

« Lambeau, subst. masc.
1. Morceau d’étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie.
2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55).
3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l’amputation d’un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l’amputation qu’à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu’une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). »

Le lambeau” de Philippe Lançon qui paraît chez Gallimard, est un récit autobiographique de sa vie avant, pendant et après l’attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, au cours duquel il a été grièvement blessé. Les balles lui ont arraché la mâchoire et l’ont complètement défiguré. Son hospitalisation a duré des mois, de janvier à novembre 2015, où il a subi 17 opérations.

Ecrire est un acte de construction littéraire, qui s’accomplit parallèlement à la reconstruction chirurgicale” confie Philippe Lançon lors d’un entretien à Gallimard. “[...] mémoire et rêverie ont fait de toute réalité vécue un état de fiction. Je suis journaliste et je suis écrivain, sans hiérarchie. Les deux se sont retrouvés, quoi qu’ils vaillent, parmi les morts, entre les draps et dans ces pages.”

Philippe Lançon est journaliste à Libération, chroniqueur à Charlie Hebdo et au “Masque et la plume” de France Inter pour la rubrique Théâtre.