Jazz Culture : Philippe Broussard - Vivre cent jours en un

Parution de "Vivre cent jours en un" de Philippe Broussard aux éditions Stock.

Jazz Culture : Philippe Broussard - Vivre cent jours en un
Photo - montage couverture livre "vivre cent jours en un" de philippe broussard

Novembre 1958. Billie Holiday, l’icône du jazz, débarque en Italie puis en France pour la deuxième fois de sa vie. À quarante- trois ans, cette femme au destin chaotique, minée par l’alcool et la drogue, n’a plus que huit mois à vivre. À Paris, la voici à l’Olympia, et ensuite au Mars Club, près des Champs-Élysées, où elle se livre à l’état brut, tour à tour pathétique et grandiose. Chaque soir, elle s’y produit jusqu’à l’aurore devant quelques dizaines de fidèles, parmi lesquels Sagan, Bardot, Duke Ellington…

Dans ce livre, construit comme un roman mais nourri uniquement de faits réels, l’auteur, en vrai journaliste qu'il est, reconstitue au jour le jour cet épisode méconnu de la carrière de Billie Holiday. Il se lance sur les traces d’une « Lady Day » indomptable, en nourrissant son récit d'une authentique enquête journalistique aurpès des témoins oubliés : l’Italien Franco Serri, qui l’accompagna, le mois précédent, à Milan; la chanteuse Yolande Bavan, qui joua la demoiselle de compagnie, elle avait alors 17 ans ; son confident, Art Simmons, le pianiste préposé du Mars Club ; Mala, filleule de Billie et fille de Mal Waldron, le pianiste de la tournée ; la fille de la pianiste Hazel Scott, une très bonne amie de Billie ; le contrebassiste du Mars, Michel Gaudry ; et des fans venus au spectacle comme Juliette Gréco ou Lucien Malson…

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Mots clés :