Jazz Culture : Nice Jazz, Histoire d'un festival

“Nice Jazz, Histoire d'un festival” qui paraît aux éditions Gilletta, est le récit en images d’une immense aventure musicale, qui commence par un lever de rideau en 1948, à l’Opéra, avec Louis Armstrong.

Jazz Culture : Nice Jazz, Histoire d'un festival
Nice Jazz, Histoire d'un festival

Depuis sa création, le Festival est devenu une scène de tout premier plan et n’a cessé de se réinventer en mêlant savamment stars au zénith et novateurs pleins de promesses. Auteurs, collectionneurs, photographes professionnels, amateurs ont confié leurs précieuses archives pour faire revivre des centaines de concerts et témoigner de l’atmosphère unique de cet événement, qui a réuni, réjoui, enchanté des générations successives. 

« Aller au jazz » est, en effet, une tradition pour les Niçois, un rendez-vous d’amitié qu’on ne saurait manquer car on vient ici pour, ensemble, dire haut, fort et loin que la musique est un espace de liberté où chaque genre, chaque courant a sa place. Et c’est ce mélange follement joyeux de rythmes et de couleurs, de sons et de vibrations, dont “Nice Jazz, Histoire d'un festival tend à être l’écho fidèle. 

L’ouvrage se découpe en cinq grandes périodes, correspondant à des directions artistiques successives : 1948-72, What a Wonderful World ; 1974-93 : Let The Good Time Roll ; 1994-97 : All That Jazz ; 1998-2010 : All The Things You Are ; 2011-18 : Now Is The Time. Il se conclut par une série de 4 interviews d’excellents connaisseurs du festival dont ils furent les parrains : John McLaughlin, Richard Galliano, Dee Dee Bridgewater et André Ceccarelli.