Jazz Culture : les Etats Généreux de l'Improvisation

Les États généreux de l’improvisation sont en résidence jusqu'au 23 novembre à Bordeaux.

Jazz Culture : les Etats Généreux de l'Improvisation
Bernard Lubat ©X/DR

Dans la dynamique de la résidence « C’est par où ? C’est par l’art ! » organisée la saison dernière (octobre 2012) au Molière-Scène d’Aquitaine avec la Cie Lubat, L’OARA ouvre un ambitieux projet en Aquitaine :
« Les États généreux de l’improvisation » processus cultivé de rencontres publiques, ateliers pratiques, conférences, débats, concerts et autres performances manifestives. Au centre de ce vaste chantier, La Cie Lubat souhaite ainsi « mettre la question de l’improvisation à la question ! »
Adepte des jeux de mots et des jeux de notes, Bernard Lubat trouve sa vérité artistique dans les incertitudes de l’improvisation. Plusieurs dizaines de musiciens l’accompagnent lors de cette soirée résolument festive qui ouvre un ambitieux projet régional ponctué de laboratoires, conférences, débats et autres performances. « L’impro c’est pas du ghetto » !

" L’improvisation, c’est un espace de liberté un intervalle à prendre de responsabilité, imaginez le jour où l’on ne fera que ce qui est prévu.."

Samedi 23 novembre à 20h Grande soirée des États généreux de l'improvisation à l'Auditorium de Bordeaux

Fabrice Vieira (guitare, voix, verbe)
Thomas Boudé (guitare, voix, verbe)
Jules Rousseau (guitare basse, verbe)
Louis Lubat (batterie, verbe)
Bernard Lubat (piano, voix, verbe)
Francis Bourrec (saxophone ténor)
François Rossé (piano, voix)
Michel Etxecopar (voix, sifflets)
Benat Achiary (voix)
Mathias Pontévia (percussions)
François Corneloup (saxophone)
Hamid Ben Mahi (danse)
Michel Ducom (scansion verbale)
et une sélection d'élèves du Conservatoire de Bordeaux