Jazz Culture : Les 10 enregistrements préférés de Ron Carter

Le célèbre bassiste Ron Carter a choisi ses 10 favoris parmi ses 2 200 enregistrements.

Jazz Culture : Les 10 enregistrements préférés de Ron Carter
Ron Carter, © Roncarter.net

Le bassiste Ron Carter, à 79 ans, est dans le Guinness World Records le contrebassiste qui a le plus enregistré dans l'histoire du jazz.... On le retrouve sur 2 221 albums.

Afin d'explorer sa discographie, le journaliste américain du Detroit Free Press Mark Stryker a demandé à Ron Carter de choisir ses 10 enregistrements préférés reflétant sa carrière en tant que sideman et chef d'orchestre. Il ne lui a pas été demandé de choisir les plus importants historiquement, célèbres ou meilleurs. Seulement ceux qui lui sont mémorables pour une raison particulière.

  1. Wes Montgomery, "So Much Guitar" (Riverside). Aug. 4, 1961
  2. Miles Davis, "Seven Steps to Heaven" (Columbia). Recorded April 16-17, May 14, 1963
  3. Eddie Harris, "The In Sound" (Atlantic). Aug. 9 and 30, 1965
  4. Roberta Flack, "First Take" (Atlantic). Feb. 24-26, 1969
  5. Antonio Carlos Jobim, "Stone Flower" (CTI). March-May, 1970
  6. Ron Carter, "All Alone" (Emarcy). March 29, 1988
  7. Ron Carter Nonet, "Eight Plus" (Dreyfus). April 9 and 11, 1990
  8. Rosa Passos and Ron Carter, "Entre Amigos (Chesky). 2003
  9. Ron Carter, "Brandenburg Concerto" (Toshiba EMI/Blue Note). Dec. 27, 1995
  10. Detroit Jazz Festival

L'anecdote concernant The Shadow of Your Smile, pour la séance de Eddie Harris en 1965, "The In Sound" est savoureuse : le saxophoniste n'avait pas de partition, la chanson était la musique principale du film The Sandpiper (Le Chevalier des sables) de Vincente Minelli, qui venait de sortir. Quand Eddie Harris l'a appelé, Ron Carter se trouvait à Boston, en compagnie de Tony Williams et Gábor Szabó. Pour pouvoir apporter une partition à l'enregistrement, quelques jours plus tard, il a filé dans un cinéma de la ville, équipé d'un carnet, d'un crayon et d'une lampe de poche pour relever la mélodie. Mais ce n'est qu'à son retour à l'hôtel qu'il a pu la lire… La séance se déroula ensuite comme sur des roulettes.