Jazz Culture : le baume à lèvres Louis Armstrong

Ansatz-Crème, le baume préféré de Louis Armstrong.

Jazz Culture : le baume à lèvres Louis Armstrong
©The Louis Armstrong House Museum

Au milieu des années 30, durant une grande tournée en Europe, Louis Amrstrong se trouvait en Allemagne avec la lèvre fendue, blessure courante pour lui. Mais par chance, il avait récemment fait la connaissance de Franz Schuritz, un tromboniste qui se trouve être également l'inventeur de Ansatz-Crème, un baume pour les lèvres revigorant. Armstrong a immédiatement été converti et le resterait. "C'est le meilleur baume du monde " dit Louis Armstrong dans un interview de 1952 "je serai mort sans lui ! Avant la Seconde Guerre Mondiale, j'ai dit à Joe Glaser, mon manager, d'en acheter pour 250 $. 'Es-tu fou ?! ' m'a-t-il répondu. Mec, je peux deviner ce qui va se passer, je vais droit dans le mur. Maintenant, achète-le, dammit ! "

Jouer de la trompette est connu pour être difficile pour les lèvres. Le jeu de Louis Arsmtrong était tellement fatiguant qu'il est connu sous le nom de "Syndrome de Satchmo". Au milieu des années 50, Ansatz-Crème fut donc adopté par Armstrong et les pots avaient été rebaptisés à son nom. Ce sont devenu des collectors.
[NYTimes par Bill Schultz ]

The Louis Armstrong House Museum à Corona (Queens) conserve 500 boîtes de baume, mais hors les murs pour des facilités de stockage.

Sur le même thème