Jazz Culture : Jean-Michel Basquiat à Paris

La fureur de vivre de Jean-Michel Basquiat exposée à la Fondation Louis Vuitton à Paris, à écho des fulgurances d'Egon Schiele.

Jazz Culture : Jean-Michel Basquiat à Paris
Exposition Jean-Michel Basquiat/Egon Schiele, © Fondation Louis Vuitton

Face à face, Egon Schiele et Jean-Michel Basquiat. Tout sauf une confrontation. On les trouve côte à côte, en mouvement, ou plutôt en jaillissement. Breton achevait Nadja par cette phrase qui résume l'état dans lequel on sort de cette exposition majeure : "La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas." Au delà du parallèle de deux destins brisés prématurément à 27 ans, Schiele et Basquiat ont en commun de connaître leurs classiques sur le bout des pinceaux : Klimt, Kokoschka et… Michel-Ange pour le premier ; Picasso, Wharol, Dubuffet et… Charlie Parker pour le second.

Au sein de la rétrospective exceptionnelle de Basquiat (un grand nombre de tableaux jamais vus, provenant pour l'essentiel de collectionneurs privés), du rythme - ou plutôt de la polyrythmie -, des couleurs qui hurlent et s'interpellent comme un sax écorché crie le blues, des mots jetés et répétés en prémonition de la scansion des rappeurs d'aujourd'hui, des traits noirs épais jetés comme un uppercut sur une percussion africaine… Cette peinture ne parle pas au cœur, elle en suinte le sang à gros bouillons. On y croise littéralement, par des citations ici et là, le bizarre de Monk, la puissance créatrice de Charlie Parker, la sarabande nocturne des tambours de Max Roach. Une expo dont on sort aussi secoué que des grands concerts qui vous font basculer dans une quatrième dimension. [Alex Dutilh]

Du 03 octobre 2018 au 14 janvier 2019 à laFondation Louis Vuitton à Paris.

Horn Players (1983)
Horn Players (1983), © Jean-Michel Basquiat