Jazz Culture : Jazz supreme

Vient de paraître le livre "Jazz Supreme - Initiés, Mystiques et Prophètes" de Raphaël Imbert aux éditions de l'Eclat.

Jazz Culture : Jazz supreme
Photo - Couverture livre Raphaël Imbert

S'il y a du spirituel dans l'art, il prend une place toute particulière dans la musique quand elle exprime l'âme d'une communauté. Le jazz, depuis les origines, est nourri au plus profond de cette spiritualité et témoigne de cette "urgence créatrice" dont parle John Coltrane. Mais comment cette spiritualité s'exprime-t-elle et à quel arrière-plan renvoie-t-elle? C'est toute la recherche de Raphaël Imbert, qui s'attache a révéler cette présence du "religieux sans dogme " dans le jazz (dans la première partie) et les très forts engagements des musiciens de jazz au sein de la franc-maçonnerie noire américaine (dans la deuxième partie). La troisième partie est consacrée à John Coltrane, musicien spirituel s'il en est, qui incarne à lui seul ce Jazz supreme qu'il a porté à ses sommets.

Raphaël Imbert (1974) est saxophoniste et directeur artistique de la compagnie Nine Spirit. Il a enregistré en 2008 l'album "Bach Coltrane" chez ZZT et en 2012 "Heavens - Amadeus & The Duke" chez Jazz Village/Harmonia Mundi. Il a été Lauréat de la Villa Médicis hors les Murs en 2004. L'ouvrage qui paraît aujourd'hui est le fruit de dix années de recherches sur les arrières-plans spirituels du jazz et des implications de la franc-maçonnerie noire américaine dans cette musique.

Sur le même thème