Jazz Culture : Jazz Power par Emmanuel Parent

Parution de "Jazz Power - Anthropologie de la condition noire chez Ralph Ellison" de Emmanuel Parent chez CNRS Editions.

Jazz Culture : Jazz Power par Emmanuel Parent
Photo - montage couv livre Jazz Power MEA 603*380

La vie de Ralph Ellison (1913-1994) est exceptionnelle. Né en Oklahoma, six ans seulement après le rattachement de ce territoire indien à l’Union, il est l’enfant de multiples migrations : noire avec ses parents pionniers attirés par le rêve américain dans ce nouvel État ; indienne avec sa mère ; juive, avec des employeurs qui lui apprennent le yiddish. Une telle identité lui a permis de prétendre choisir ses ancêtres et de ne pas souscrire aux diverses mystiques de la négritude, position qui le mettra en porte-à-faux vis-à-vis de la génération radicale des années 1960, celle qui faisait rimer free jazz et black power.
C’est en écrivant sur la musique, le jazz en particulier, que Ralph Ellison exprimera le mieux ses idées. Le jazz, loin de consister en un repli frileux sur une identité se suffisant à elle-même, a eu le pouvoir de recycler tant d’influences diverses qu’il appartient à part entière à la culture occidentale. C’est même cette dernière qui a pris, depuis, un peu de la couleur du blues. C’est à une nouvelle façon d’envisager les rapports des Noirs à la modernité que nous invite Ellison et qu’explore pour nous ce livre où se répondent musique, littérature et anthropologie.

Emmanuel Parent est maître de conférences en musique à l’université de Rennes 2. Ses recherches portent sur les musiques afro-américaines et leur théorisation par les intellectuels et musiciens noirs américains. Il a été conseiller scientifique de l’exposition Great Black Music à la Cité de la musique (2014). Il est par ailleurs membre du comité de rédaction de Volume ! la revue des musiques populaires.

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Mots clés :