Jazz Culture : Jazz & Love à Marseille

Qui dit jazz, dit amour….. Il n’y a pas que Jowee Omicil pour le penser. La preuve en images au Centre de la Vieille Charité à Marseille avec l’exposition “Jazz & Love” jusqu’au 30 septembre.

Jazz Culture : Jazz & Love à Marseille
Affiche Jazz & Love - Marseille, © Rico Gaston

Le festival Marseille Jazz des cinq continents a souhaité proposer une exposition sur lethème « Jazz et amour ». L’esprit qui motive cette exposition se situe dans la droite ligne artistique du festival qui souhaite ouvrir au plus grand nombre, l’accès vers une musique née il y a cent ans et qui a parcouru le temps et l’espace. Dans cette traversée, le jazz a forgé son caractère et a rencontré d’autres formes artistiques. C’est à Vincent Bessières qu’a été confié le projet, celui-là même qui fut le commissaire des magnifiques expositions que la Philharmonie de Paris a consacré à Miles Davis ou Django Reinhardt .
Que sont les standards, repris à foison par les jazzmen, si ce n’est des chansons d’amour ? Et le jazz, qui s’est développé en réponse à l’adversité, n’a-t-il pas été pour une communauté ostracisée, une manière de réinventer l’amour ? Au point de laisser croire aux musiciens qu’ils pouvaient changer le monde et porter l’amour par leurs instruments ? L’exposition « Jazz & Love » illustre des sentiments à l’unisson de l’admiration pour ses créateurs, de la communion qu’induit la musique à l’esprit de collection en passant par la nostalgie et l’héroïsation.

  • Salle 1 : A Love Supreme

L’Amour du Jazz dans l’art (Arman, Basquiat, George Condo, Rancillac, Rico Gatson, Ouattara Watts, Niki de Saint Phalle, Nicolas de Staël…)

  • Salle 2 : Can This Be Love

Partie 1 : Les Jazzmen dans l’oeil du photographe (Art Kane, Carole Reiff, Francis Wolff, Guy Le Querrec, Jimmy Katz…)

Partie 2 : « Collector’s Room » : le jazz comme passion (pochettes d’albums vraies ou imaginaires, planches de skateboard dessinées par Ian Johnson…)
Exposition “Jazz & Love” jusqu’au 30 septembre au Centre de la Vieille Charité à Marseille (13) avec le festival Jazz des Cinq Continents

King of The Zulu (1984-1985)
King of The Zulu (1984-1985), © Jean-Michel Basquiat

A l'occasion de la Journée du Patrimoine, le quartet les Quatre Vents & Eyma, sont en concert dimanche 16 septembre à 16h à la Vieille Charité (entrée libre)

Perrine Mansuy (piano)
Christophe Leloil (trompette)
Pierre Fenichel (contrebasse)
Fred Pasqua (batterie)