Jazz Culture : "Jazz Diasporas" de Rashida K. Braggs

Parution de "Jazz Diasporas" de Rashida K. Braggs aux éditions University of California Press.

Jazz Culture : "Jazz Diasporas" de Rashida K. Braggs
Photo - montage couv livre Jazz Diasporas MEA 603*380

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux musiciens afro-américains ont émigré à Paris, désireux de prospérer dans sa scène de jazz revigorée. "Jazz Diasporas - Race, Music, and Migration in Post-World War II Paris " conteste l'idée que Paris était un paradis pour les afro-américains. Bien au contraire, les musiciens ont adopté toute une variété de stratégies pour s'adapter aux réalités culturelles et sociales d'une France rapidement impliquée dans les luttes pour l'indépendance de ses anciennes colonies et l'escalade de la guerre d' Algérie.

En utilisant des études de cas des musiciens de premier plan (Joséphine Baker, Sidney Bechet, Kenny Clarke, Dizzy Gillespie, Johnny Griffin, Bud Powell, Hal Singer, Mike Zwerin…) et une analyse approfondie des interviews, de la musique, du cinéma et de la littérature, Rashida K. Braggs étudie l'impact de cette migration musicale d'après-guerre.

Elle examine notamment les écrits de la journaliste Inez Cavanaugh ou de l'écrivain James Baldwin, installés à Paris, pour montrer comment la situation conjuguée d'artistes et d'afro-américains des jazzmen arrivés en France a pu donner lieu à beaucoup de confusion. Pour l'auteur, les collaborations des jazzmen afro-américains avec des musiciens et des critiques français ont souvent rendu opaque la compréhension de ce que représentait réellement le jazz «authentique» en matière d'identité culturelle. Des espaces se sont ainsi créés artificiellement pour masquer les différences d'identité raciale et nationale, ce que Braggs appelle "diasporas de jazz".

Un point de vue résolument contemporain, pluridisciplinaire, où la champ musical sort largement du confort d'analyse du seul cadre esthétique pour s'ancrer dans les mouvements de fond de la société.

Rashida K. Braggs est professeur-adjointe au Program of Africana Studies de Williams College.

Sur le même thème

Mots clés :