Jazz Culture : Jazz Band, Eros Héros Sept de Grégoire Lacroix

Nouvelle édition de "Jazz Band, Éros Héros Sept", initialement paru en 1996 sous le pseudo de Gibson Greg. Pour les éditions Flamant Noir, Grégoire Lacroix reprend son vrai nom et nous gratifie d'un deuxième polar, "Rapports sectuels", dans le même volume. Coup double pour agrémenter les coups tordus auxquels doit faire face son héros, Jazz Band, un as du manche.

Jazz Culture : Jazz Band, Eros Héros Sept de Grégoire Lacroix
A droite : l'écrivain Grégoire Lacroix (Babelio)

Jazz Band est un agent du SORG (Service Opérationnel des Renseignements Généraux). Son arme : une guitare Gibson qui lui permet d’infiltrer incognito les clubs de jazz. Son atout : une intelligence et un esprit d’analyse hors du commun. Ses faiblesses : aucune, bien entendu ! C’est à lui que l’on fait appel dans les situations les plus désespérées. Son leit-motiv : "Nous autres, les surdoués… ".

La publication vient de faire l'objet d'une critique enthousiaste d'Yves Mabon sur le blog de l'Express. Une réédition d'autant plus bienvenue que les deux titres étaient épuisés. Grégoire Lacroix est guitariste de jazz à ses heures et chaque chapitre porte le nom d'un standard et de nombreux noms propres évoquerent les personnages qui peuplent l'histoire du jazz. On s'y régale d'un festival de calembours qui fusent quasiment à chaque phrase, comme Charlie Parker, Lee Konitz ou Martial Solal pouvaient se livrer à un festival de citations…

*« Nous autres les Surdoués sommes des guerriers redoutables lorsque les cibles sont clairement désignées. Et elles le sont : les sectes et mafias de toute nature. Cette lutte est ma seule raison de vivre, que dis-je, de survivre… Mon arsenal :

  • Mon étonnante super-efficience mentale.
  • La précision diabolique de mes tirs.
  • Mon imparable pouvoir de séduction.
    Trois atouts sublimés par mon talent reconnu de guitariste. Mon adjoint, Basile Duglandier, souffre un peu de l'ombre que je lui porte mais je le rassure en lui disant, en toute modestie, que « l'ombre d'un génie c'est encore du soleil ». Nous formons donc, à nous deux, une équipe d'une stupéfiante efficacité comme le prouvent les deux incroyables enquêtes que je relate dans ce livre...»*

Grégoire Lacroix, Jazz Band. Éros Héros Sept. Rapports Sectuels, Flamant Noir, mars 2016.

Mots clés :