Jazz Culture : Improvis(i)ons Jazz One de Jean-Pierre Brouat

“Improvis(i)ons Jazz One” de Jean-Pierre Brouat, est un film de création, un véritable documentaire qui n'en est pas un, d'un acte libre proche des origines du cinéma, peut-être d'une musique de l'image ?

Jazz Culture : Improvis(i)ons Jazz One de Jean-Pierre Brouat
Jean-Luc Cappozzo, © Capture d'écran Viméo

Improvis(i)ons Jazz One” de Jean-Pierre Brouat n’a été présenté qu’à deux occasions : la première au festival de Jazz de Saint-Gaudens en 2017 et l’an passé à Albi, sur le festival Riverrun. Le troisième diffusion a lieu mercredi 03 avril au cinéma Le Dietrich à Poitiers.

Ce film est réalisé à partir d’images tournées et improvisées pendant plusieurs années, en retrouvant le trompettiste Jean-Luc Cappozzo lors de ses concerts partout en France, dans des rencontres, comme celle avec Joëlle Léandre, Géraldine Keller, Christine Wodrascka, Gerry Hemingway ou encore Bruno Chevillon et Famoudou Don Moye. Passionné par le cinéma, Jean-Pierre Brouat rencontre Jean-Luc Cappozzo lors d’un tournage, dans un spectacle travaillant les textes en français ancien du poète François Villon.

Jean-Pierre Brouat filme un premier solo improvisé du trompettiste, et s’applique dans un long plan-séquence, à rendre par l’image, l’émotion qui est la sienne dans l’instant même. “Au fil des rencontres, durant des années, je cherche dans le direct de la musique une écriture de l'image qui va au plus près de l'improvisation.” explique le réalisateur. “Caméra / musica,  la caméra est-elle un instrument de musique ? Si nous oublions la partition de la caméra et son objectif, la tentation de jouer avec la musique est grande, alors l'image peut rythmer avec pulsation, vibration, émotion … Le film cherche à saisir l'énergie portée par le musicien, recherche les sensations organiques du corps qui joue. L'espace-temps de la caméra veut côtoyer le direct de la musique improvisée.”

En partenariat avec le PoCollectif et Jazz À Poitiers, une création pour le Festival Jazz en Comminges.