Jazz Culture : Hommage à Blind Willie Johnson

Parution de « God Don't Ever Change : The Songs of Blind Willie Johnson » chez Alligator.

Jazz Culture : Hommage à Blind Willie Johnson
Photo - Blind Willie Johnson MEA 603*380

Sur cet album « God Don't Ever Change : The Songs of Blind Willie Johnson » qui paraît chez Alligator, on retrouve une étonnante collection d'artistes réunis pour célébrer la musique intemporelle du légendaire bluesman Blind Willie Johnson.
Ce travail collectif est plus qu'un simple hommage, signé par Tom Waits, Ricky Lee Jones, The Blind Boys of Alabama, etc. Les onze pistes de cet enregistrement sont l'affirmation de la foi profonde d'un homme parvenu à concilier la fièvre mystique du gospel et l'expression profane du blues.

La vie de Johnson a été entourée de mystère, mais les chercheurs, notamment Michael Corcoran, ont mis au jour quelques détails. Né à Pendleton, Texas en 1897, Johnson a grandi autour de Marlin, Texas. La légende raconte que sa belle-mère, dans un accès de rage, lui a jeté du vitriol au visage quand il était enfant, l'aveuglant pour la vie.

Depuis son adolescence, il est devenu prédicateur itinérant, se déplaçant entre Dallas, Galveston, Houston, Corpus Christi, San Antonio et jusqu'à New York City, pour s'installer finalement à Beaumont. Ses textes inspirés des spirituals et son jeu inimitable au bottleneck (à l'aide d'un couteau plutôt que l'habituel goulot de bouteille), ont été enregistrés entre 1927 et 1930 notamment par Alan Lomax. Il est mort en 1945 à Beaumont, au Texas, à l'âge de 48 ans.

Sur le même thème