Jazz Culture : Hommage à Ben Riley

Décès de Ben Riley le 18 novembre 2017.

Jazz Culture : Hommage à Ben Riley
Ben Riley, © Getty / Frans Schellekens

Le batteur Ben Riley vient de disparaître samedi 18 novembre au Good Samaritan Hospital de West Islip (New York) à l’âge de 84 ans. Benjamin Alexander Riley, Jr. était né le 17 juillet 1933 à Savannah, en Géorgie, et a grandi à New York. Il a appris la batterie grâce à de nombreux musiciens qui vivaient ou travaillaient près de son quartier, Sugar Hill, à Harlem.

Mais sa principale influence sera un des héros du bebop : "La première fois que j'ai entendu Kenny Clarke ... 'Oh, oh,' j'ai dit 'je pense que c'est ça'", raconte Riley à Ted Panken en 1994. "J'adore la façon dont il accompagne, et la subtilité de ses innovations."

Ben Riley a connu une carrière de 60 ans dans le jazz, jouant sur plus de 300 albums. Il a notamment joué avec les pianistes Thelonious Monk, Kenny Barron, Andrew Hill et Abdullah Ibrahim et les saxophonistes ténor Johnny Griffin et Stan Getz.

«Je suis né avec la joie de l'accompagnement, a-t-il déclaré au magazine Modern Drummer en 2005. J'apprécie cela beaucoup plus que le solo, car chaque personne avec qui j'ai travaillé a des attitudes, des chansons et des styles de jeu différents. Je ne me suis jamais mis au travail en pensant, je vais jouer ceci ou cela. J'attends de voir ce qu'ils vont faire et ensuite je m'inscris dans cette image.»

Certains des choix les plus excentriques en tant que batteur s’entendent dans ses enregistrements de 1960 avec Johnny Griffin, mais ils n’ont été mis en lumière que lorsqu’il a rejoint le quartet de Monk. Il a fait sa première apparition auprès du pianiste sur “It's Monk's Time”, engagé sans avoir joué ou même répété avec le groupe !

L'association de Ben Riley avec Kenny Barron a commencé dans les années 1970 et s'est poursuivie quasiment jusqu’à aujourd’hui, incluant de longues collaborations avec le quartet du bassiste Ron Carter, puis dans le groupe Sphere créé en hommage à Monk.