Jazz Culture : Henry David Thoreau par « Abhra »

« Abhra » vient de publier sur le label Onze Heures Onze sa vision du poète et philosophe Henry David Thoreau

Jazz Culture : Henry David Thoreau par « Abhra »
Visuel Jazz Culture Abhra

Abhra – qui, en sanskrit, désigne à la fois l'atmosphère, le vide... - regroupe six improvisateurs (de France, d'Italie, du Royaume Uni et d'Irlande), mêlant leurs cultures d'origines et leur intérêt commun pour les textures sonores, autour de textes de Henry David Thoreau - philosophe, poète, érudit américain né en 1817. Thoreau place la nature au centre de sa pensée et en extrait une morale : éloge de l'indépendance, de la simplicité, à la fois ascète et hédoniste... Pour être et s'ancrer au monde, il suffit de respirer, goûter, toucher, regarder, écouter le silence, ressentir, contempler, observer...

Le travail sur ces textes est donc au cœur de la musique d'Abhra, qui nous plonge dans quelque chose de délicat, d'intimiste, dans lequel le rôle de la voix, le timbre, le résonant ou le renouvellement des formes de la chanson sont les principales préoccupations.

Lauren Kinsella, voix
Hannah Marshall, violoncelle
Julien Pontvianne, saxophone ténor
Francesco Diodati, guitare
Matteo Bortone, contrebasse
Alexandre Herer, clavier

Commande et co-production Centre International des Musiques Nomades / Festival Détours de Babel – Grenoble - dans le cadre de l'appel à projet "Les Chantiers" 2014.
Le projet Abhra sur le site du saxophoniste Julien Pontvianne.
Le site du label Onze Heures Onze

Mots clés :