Jazz Culture : François de Cornière - Ça tient à quoi ?

Après le succès du très poignant “Nageur du petit matin”, François de Cornière revient avec une poésie du quotidien, de l’intime, mêlant pudeur et finesse, “Ça tient à quoi ?” qui paraît aux éditions du Castor Astral.

Jazz Culture : François de Cornière - Ça tient à quoi ?
Ça tient à quoi ?, © Castor Astral

François De Cornière poursuit avec “Ça tient à quoi ?” le parcours qui a toujours été le sien : celui de la vie, traversée par des instants notés au vol (un bout de phrase, une impression, un souvenir, des effluves de jazz…). C’est l’écriture de ces moments-là qu’il essaie de fixer de la manière la plus claire. Il s’agit donc d’un journal qui n’en est pas tout à fait un.

Dans ce recueil, il y a enfin les questions que le poète se pose sur le grand mystère qui fait qu’avec un bout de papier et un crayon on peut « repartir », dans la vie comme dans l’écriture. Se demandant toujours : « Ça tient à quoi ? ». Comme ces jaillissements de jazz, qui apparaissent ici et là dans ses pages.

François De Cornière organise depuis une trentaine d’années les «Rencontres pour lire» du Théâtre de Caen. Il a publié une vingtaine de livres dont Boulevard de l’océan (Seghers) et Tout doit disparaître (Le Dé Bleu). Il a reçu les Prix Guillaume Apollinaire, Georges Limbour et RTL / Poésie 1.