Jazz Culture : Exposition Roll and Swing Naissance de la batterie en France

Le musée des Musiques Populaires de Montluçon présente une exposition sur la batterie.

Jazz Culture : Exposition Roll and Swing Naissance de la batterie en France
Exposition Roll and Swing Naissance de la batterie en France

Depuis le 1er juillet, et jusqu’au 31 décembre, le musée des Musique Populaires de Montluçon (03) permet de revivre l’histoire de la batterie en France.

Les tournées des musiciens américains demeurés en France après la guerre répandent la fièvre de la syncope et de la danse. La batterie arrive dans les bals qui la portent aux nues. Elle matérialise à elle seule le symbole de la liberté.

Décuplé par l’amplification, l’émulation des musiciens et la virtuosité des facteurs de batteries, l’instrument s’enrichira de trouvailles et d’inventions qui, toujours au 21ème siècle, font de la batterie, un pilier de la musique populaire.

L’exposition “Naissance de la batterie en France” retrace l’histoire de la batterie de son origine américaine à son développement en France jusqu’aux années soixante.

Au total, et pour la première fois en France, plus d’une centaine d’objets sont rassemblés dont 33 batteries et jazz-bands. L’exposition exhume de rares partitions originales américaines et françaises.

Trois écrans interactifs permettent de découvrir l’instrument sous tous ses angles.

35 films projetés sur 20 écrans mettent en lumière les origines de l’instrument ainsi que les jeux de prodigieux batteurs français et américains des années vingt à soixante.

47 points d’écoute complètent le parcours avec près de 2 heures de diffusion de musique.

L’exposition éclaire de façon didactique le rôle décisif des accessoires qui nous paraissent des plus banals aujourd’hui, comme la pédale de grosse caisse ou la pédale charleston.

Des instruments remarquables sont présentés sur des podiums individuels, au centre de l’espace. Notamment une très rare batterie française Imperator Mondus de Cirichelli and Consol datant de la fin des années 20, entièrement recouverte de marqueterie.

Deux jazz-bands spectaculaires sont présentés dans l’exposition.

Une batterie Jazz Idéal de Charles Blomme conçu à Roubaix peu après la Première Guerre Mondiale. Vertical et électrifié, mesurant près de 2 mètres, ce jazz-band est exposé pour la première fois (prêt du Musée d’Art et d’Industrie de Roubaix).