Jazz Culture : Exposition “Charlie Chaplin - l’homme orchestre”

Une exposition pour redécouvrir l’œuvre de Charlie Chaplin dans sa dimension musicale et, plus largement, dans son rapport étroit à la danse, au rythme, à l’illusion de la parole et du son.

Jazz Culture : Exposition “Charlie Chaplin - l’homme orchestre”
Charlie Chaplin posant avec le Abe Lyman Orchestra, 1925, © Roy Export Co Ltd.

Musicien autodidacte dès l’adolescence, Charlie Chaplin quitte à vingt-cinq ans l’univers du music-hall pour celui du cinéma. Avec l’invention de Charlot, le cinéaste arme la suprématie de la pantomime. Ce corps dansant, presque musical, au langage universel et aux mouvements impulsant le rythme du montage, s’impose comme principal ressort poétique et comique de son art. Au point qu’en 1927, lorsque le cinéma mondial bascule du muet au parlant, Chaplin résiste et mise de plu sbelle sur l’éloquence musicale de ses films. Il signe désormais la partition de toutes ses œuvres et invente un comique sonore où bruitages et musique se répondent.

Affiche Charlie Chaplin - l'homme orchestre
Affiche Charlie Chaplin - l'homme orchestre, © Philharmonie de Paris

Confrontant l’art cinématographique de Charlie Chaplin à de nombreuses œuvres, machines, partitions et manuscrits, l’exposition “Charlie Chaplin - l’homme orchestre” qui a lieu jusqu’au 26 janvier 2020 au Musée de la Musique de la Philharmonie de Paris, restitue toute l’« éloquence » de son génie, dont l’influence s’étend des avant-gardes à la culture populaire. Scrutant tout ce qui, dans son oeuvre, fait « bruit », et « parle » aux yeux aussi bien qu’à l’oreille, elle montre combien la recherche d’une expression sonore et musicale catalyse son imaginaire tout entier.

Cette exposition élargit le champ (souvent restreint) du musical à d’autres objets, comme le bruit, le geste et le rythme. Résolument, la pantomime muette de Charlot s’est imposée comme l’un des « corps sonores » les plus emblématiques du XXe siècle, et même l’un des plus visionnaires et politiquement engagés. (extrait du communiqué de presse).

La musique des films de mon père est profondément marquée par le music-hall anglais. Qu’elle commente la condition humaine, qu’elle exprime l’espoir, le désir ou la tristesse, qu’elle soit satirique ou simplement allusive, sa musique est toujours magnifiquement construite et rythmée. Elle offre un contrepoint sonore et mélodique à la verbosité silencieuse de la pantomime dansée”. Christopher Chaplin

Venez jouer en famille dans l’exposition !

  • Revêtez le costume du petit vagabond le temps de la visite
  • Bruitez un film muet
  • Rencontrez l’hologramme de Charlot
  • Créer votre propre Charlot cubiste à la manière de Fernand Léger
  • Comme Charlot, jouez avec les portes et découvrez des passages secrets