Jazz Culture : Enfin égales ? les femmes dans le jazz en chiffres

Dans le palmarès NPR Music Jazz Critics Poll de 2019, cinq des dix meilleures nouveautés de l’année étaient des enregistrements dirigés ou co-dirigés par des femmes artistes - un pourcentage surprenant de 50 %.

Jazz Culture : Enfin égales ? les femmes dans le jazz en chiffres
Graphique étude femmes dans le jazz, © NPR

En fait, c'est le plus grand nombre de projets menés par des femmes dans le top 10 depuis le début du palmarès annuel il y a 14 ans, dépassant ainsi 2018, où les femmes représentaient un tiers de ces classements.

Cela semble être une bonne nouvelle pour une communauté musicale qui a été frustrée par sa lenteur à accueillir les femmes musiciennes. Les femmes dans le jazz sont traditionnellement des chanteuses, un rôle qui leur permet d'être écartées comme des artistes qui ne sont pas fondamentales au jazz en tant que art "sérieux". Peu d'instrumentistes féminines - ou, d'ailleurs, de compositrices, d'arrangeuses et de chefs d'orchestre - sont devenues partie intégrante de l'histoire de la musique, qui remonte à la fin du XIXe siècle.

Mais à quelques jours de la publication des résultats du palmarès 2020 de NPR établi par les critiques de jazz de la radio publique nationale américaine, le moment est venu de réexaminer - et de remettre en question - les affirmations relatives au progrès des femmes. Toutes les évaluations optimistes que suscite ce sondage, et dans le sillage de l'agitation du jazz #MeToo ces dernières années, sont probablement prématurées. Ce n'est que lorsque la participation des femmes dans la musique aura été clairement définie, documentée et mesurée que nous pourrons être certains de l'amélioration - ou de l'absence d'amélioration - de leur statut collectif.
(extrait de l'article de la NPR en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

La suite de l’étude >>>>>> ICI